Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Paris : Agnès Buzyn peut-elle gagner ?

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Agnès Buzyn remplace Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris. L'ex-ministre de la Santé l'a annoncé officiellement ce dimanche 16 février. La République en Marche sera donc bien présente dans la capitale pour ces élections, mais quelles sont ses chances de l'emporter ?

Agnès Buzyn n'est désormais plus Ministre de la Santé
Agnès Buzyn n'est désormais plus Ministre de la Santé © Radio France - Jean-Christophe Bourdillat

Les cadres de La République En Marche ont planché tout le week-end pour trouver un successeur à Benjamin Griveaux, qui s'est retiré des élections municipales dans la capitale ce vendredi 14 février, suite à la diffusion de vidéos intimes. C'est Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé qui reprend le flambeau. Les marcheurs ont misé sur un poids lourd du gouvernement, une figure connue. Pour autant, la bataille s'annonce compliquée à Paris pour la majorité.

"Elle abandonne son poste"

Agnès Buzyn risque de se heurter à plusieurs difficultés dans la course à la mairie de Paris. La première étant "l'abandon" de son poste de Ministre de la Santé. Ses adversaires politiques n'ont d'ailleurs pas attendu pour critiquer son départ, en pleine crise d'épidémie de coronavirus, et en pleine crise des hôpitaux (certains services d'urgences parisiens sont en grève depuis onze mois pour réclamer plus de moyens). Agnès Buzyn elle-même avait d'ailleurs dans un premier temps estimé qu'elle ne pouvait pas s'engager dans les élections municipales en raison de ces deux actualités.

Une liste en mauvaise posture

Au-delà de ça, il va être difficile pour Agnès Buzyn de reprendre une campagne qui avait déjà du mal à décoller avant le retrait de son ex-tête de liste Benjamin Griveaux. Dans le dernier sondage Odoxa CGI pour le Figaro, publié fin janvier, la liste de La République En Marche est donnée troisième, avec 16% des intentions de vote, loin derrière la candidate Les Républicains Rachida Dati (à 20%), et derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo (23%). 

"L'affaire Griveaux", et le changement de tête de liste à un mois seulement du premier tour des élections municipales pourraient également peser sur la campagne d'Agnès Buzyn. Remporter la mairie de Paris semble désormais relever du défi impossible pour La République En Marche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu