Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Municipales 2020 à Paris : Agnès Buzyn reste candidate

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

"J'ai mûrement réfléchi", "je suis pleinement engagée, déterminée" : dix semaines après un premier tour qu'elle avait qualifié de "mascarade", Agnès Buzyn a mis fin au suspense. Ce mardi, elle a annoncé qu'elle restait bien la candidate de LREM aux municipales à Paris.

Agnès Buzyn reste candidate  pour les Municipales 2020 à Paris
Agnès Buzyn reste candidate pour les Municipales 2020 à Paris © Maxppp - JULIEN DE ROSA / POOL

Agnès Buzyn, candidate LREM aux municipales à Paris, ex ministre de la Santé,  s'est adressée aux têtes de liste des arrondissements et à son équipe de campagne, réunis en visio-conférence ce mardi. Elle a affirmé qu'elle était "pleinement engagée, déterminée à terminer cette campagne". 

Agnès Buzyn est arrivée troisième du premier tour le 15 mars avec 17,3% des voix, loin derrière la maire PS sortante, Anne Hidalgo (29,3%) et la candidate LR Rachida Dati (22,7%).

"On y va !" - Agrès Buzyn, ex-ministre de la Santé, tête de liste LREM

A un mois du second tour prévu le 28 juin 2020, le doute persistait. Le silence d'Agnès Buzyn et le report à la dernière minute de plusieurs réunions prévues mardi matin alimentaient la rumeur d'un abandon.

"J'ai mûrement réfléchi à la manière dont je pouvais mener cette campagne dans des circonstances exceptionnelles, politiques et personnelles", a expliqué la candidate de LREM. Elle a assuré avoir "beaucoup travaillé sur le dispositif pour nous permettre d'y aller la tête haute, tenir, trouver les ressources".

"Oui elle a hésité" - Gaspard Gantzer, tête de liste LREM dans le VIe arrondissement

Gaspard Gantzer admet qu'il y a eu une hésitation mais il ajoute "maintenant je la sens extrêmement déterminée". Ces derniers jours, plusieurs ont douté publiquement du maintien de la candidature Buzyn, à l'instar du dissident congédié de LREM Cédric Villani, qui s'est dit "ouvert à la discussion" avec son ancien parti. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess