Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Paris : Cédric Villani "n'est plus adhérent" de LREM, estime Stanislas Guérini

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le patron de LREM, Stanislas Guerini, annonce ce lundi qu'il va demander mercredi soir au bureau exécutif du parti présidentiel "d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche".

Cédric Villani, candidat à la Mairie de Paris
Cédric Villani, candidat à la Mairie de Paris © Radio France - Nathanael Charbonnier

Au lendemain des déclarations de Cédric Villani après sa rencontre avec le président de la République dimanche, le patron de LREM, Stanislas Guerini, réagit. Il annonce ce lundi matin qu'il demandera au bureau exécutif du parti présidentiel "d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche" après la décision du mathématicien de maintenir sa candidature aux municipales à Paris.  

Cédric Villani, député LREM de l'Essonne, "a indiqué sa rupture avec le président de la République et qu'il quittait la République en marche. Je crois que les propos sont clairs, et donc moi, je demanderai mercredi soir à mon bureau exécutif d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche", a indiqué Stanislas Guerini. 

Cédric Villani, a annoncé dimanche soir maintenir sa candidature, en dépit de la demande du président de la République de "rejoindre Benjamin Griveaux", après un entretien avec Emmanuel Macron. 

"Je sais ce que je dois au président de la République. Je sais aussi la fidélité que je dois aux citoyens qui m'accordent leur confiance... Ma campagne pour Paris continue en toute indépendance", a déclaré le mathématicien, médaillé Fields, à l'issue de sa rencontre à l'Elysée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu