Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Poitiers : la liste Lutte Ouvrière veut "exproprier la grande bourgeoisie"

-
Par , France Bleu Poitou

Ludovic Gaillard est candidat aux prochaines élections municipales à Poitiers où cet enseignant-chercheur de 54 ans conduit la liste "Lutte Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs".

Aux municipales à Poitiers, Ludovic Gaillard est tête de liste "Lutte Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs"
Aux municipales à Poitiers, Ludovic Gaillard est tête de liste "Lutte Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs" © Radio France - Jules Brelaz

Au premier tour des élections municipales, le 15 mars prochain, les électeurs de Poitiers auront le choix entre huit bulletins. Parmi les candidats, Ludovic Gaillard représente la liste "Force Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs". Lors du précédent scrutin municipal à Poitiers, cet enseignant-chercheur de 54 ans avait recueilli 2,84 % des suffrages. Ce militant communiste révolutionnaire souhaite "redonner le pouvoir aux travailleurs, femmes et hommes, qui n'exploitent personne, actifs ou retraités, ou qui sont au chômage malheureusement."

"Dans le quartier populaire des Couronneries, le taux de pauvreté est de 37 % de la population, des habitants qui ont moins de 1.045 euros par mois pour vivre et ça c'est le résultat de la politique menée certes par Macron, mais avant par Hollande, par Sarkozy, etc etc. Tous les gouvernements sont au service de ceux qui dirigent vraiment l'économie, c'est-à-dire, les grosses entreprises, les grandes banques et les assurances. A l'image de Michelin qui a fermé à Poitiers en 2006, à l'image de Federal Mogul qui a fermé à Chasseneuil-du-Poitou, et toutes ces entreprises, ce sont des assistés des patrons, car ils n'arrêtent pas d'essayer de quérir des fonds publics pour leurs affaires et quand ils font des profits, ils les privatisent et quand ce n'est pas intéressant, ils partent ailleurs."

Les sept autres listes en compétition à Poitiers sont les suivantes : "Osons Poitiers 2020" portée par Christiane Fraysse, "Poitiers anticapitaliste" pour le NPA, menée par Manon Labaye, "Poitiers l'avenir s'écrit à taille humaine" du maire sortant Alain Claeys,  "Ma priorité c'est vous" pour la République en Marche avec Anthony Brottier,  "Poitiers Autrement" pour le candidat de la droite Thierry Alquier, "Poitiers collectif" avec Léonore Moncond'huy et la liste du Rassemblement National avec Kévin Courtois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu