Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Reims : la tête de liste du Rassemblement National jette l'éponge

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Julie Philippo ne sera finalement pas candidate aux élections municipales de Reims en mars prochain. Le Rassemblement National avait choisi d'investir une novice en politique, mais son colistier Jean-Claude Philippot assure qu'elle abandonne après le refus d'une banque d'ouvrir un compte de campagne

Son colistier Jean-Claude Philippot accuse "le système" de vouloir tuer le Rassemblement National
Son colistier Jean-Claude Philippot accuse "le système" de vouloir tuer le Rassemblement National © Radio France - Sophie Constanzer

Le Rassemblement National assure que ce n'est pas un problème de personne. A 33 ans, Julie Philippo, tête de liste RN pour les municipales à Reims et novice en politique abandonne. Son colistier Jean-Claude Philippot affirme qu'elle ne souhaite pas poursuivre l'aventure après le refus d'une banque de lui ouvrir un compte de campagne

"Nous accusons fortement "le système" de vouloir tuer le Rassemblement National au plan national (...) et au plan local par le refus d'une banque d'ouvrir simplement un compte de campagne sans lequel il n'est pas possible de mener campagne," déclare ce matin Jean-Claude Philippot. "On ne peut par exemple pas imprimer le moindre tract sans compte de campagne. (...) C'est parfois désorientant pour une jeune militante qui voit que rien n'est fait pour l'aider."

Jean-Claude Philippot assure qu'il a lui aussi sollicité une autre banque de manière moins officielle mais que celle-ci lui a aussi fourni une réponse négative. Selon lui, il existe toujours la possibilité d'emprunter auprès de la Banque de France mais il pointe les délais : " il va falloir attendre, une semaine, dix jours, trois semaines ?" Le site internet du Ministère de l'Intérieur précise qu'en cas de refus par un établissement de crédit d’ouverture de compte, un seul refus suffit, le mandataire financier peut saisir la Banque de France pour lui demander de lui désigner un autre établissement de crédit.

Jean-Claude Philippot, future tête de liste ?

Il appartient désormais à la Commission Nationale d'Investiture de désigner un ou une successeur à Julie Philippo. Jean-Claude Philippot assure que "les militants veulent maintenir le principe d'une liste sur Reims. Il ne s'agit pas de baisser les bras." 

Sera-t-il le nouveau visage de la liste RN à Reims ? "Si le parti estime que je peux le représenter dignement, il n'y a aucun problème, j'accepterai cette fonction de tête de liste bien qu'elle soit difficile" répond ce samedi 11 janvier Jean-Claude Philippot.

L'habitué des campagnes électorales imagine tout de même l'hypothèse d'élections municipales rémoise sans liste RN : " si par le plus grand des malheurs on ne pouvait pas déposer une liste, nous pèserons dans le scrutin et nous verrons parmi les candidats aujourd'hui en place qui est celui qui est le moins arrogant vis a vis de nous ou le moins haineux vis à vis de nos positions"

Mais l'homme politique y croit encore: "nous allons faire le nécessaire pour faire de nouveaux des demandes vis à vis des banques."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu