Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Reims : le candidat de la République en marche Gérard Chemla esquisse son plan pour la mairie

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Gérard Chemla, qui brigue la mairie de Reims en mars 2020, sort un livre cette semaine pour s'adresser aux habitants et présenter les grandes lignes de son futur programme. Entretien avec le candidat de la République en marche.

Gérard Chemla était notre invité ce lundi 16 décembre.
Gérard Chemla était notre invité ce lundi 16 décembre. © Radio France - Louis de Bergevin

Reims, France

Le candidat de la République en marche à la mairie de Reims Gérard Chemla s'adresse aux habitants dans un livre intitulé "Dialogue avec les rémois" et qui doit être diffusé cette semaine à un peu plus de 1000 exemplaires. Un ouvrage de 145 pages où à travers des entretiens il esquisse ses premières propositions sur différents thèmes, et notamment l'environnement et la sécurité. "L'objectif est de bien vivre à Reims avec un air respirable et des transports plus accessibles", écrit la tête de liste d'Osons Reims qui était notre invité ce lundi 16 décembre sur France bleu Champagne-Ardenne. 

Régler le problématique de la pollution lié à la voie Taittinger 

Le problème de la pollution concernant la traversée urbaine de Reims ?  "Ce que j'envisage, c'est déjà de faire quelque chose car l'air de la ville est pollué de façon inacceptable à cause de la voie Taittinger et rien n'est fait. Je n'ai pas de solution miracle mais j'envisage de diminuer le trafic en paralysant des voies, en végétalisant et une autre proposition de couvrir une partie... je consulterai les habitants sur le sujet", souligne Gérard Chemla. Le candidat LREM à la mairie de Reims veut aussi améliorer les dessertes en tram, en direction de la polyclinique de Reims Bezannes et de la gare Champagne Ardenne TGV : "il faut soit rallonger le tram, soit faire en sorte que d'avantage de trams y aillent"

Des navettes fluviales électriques sur le canal 

Autre proposition de Gérard Chemla dans le domaine des transports : la création de navettes fluviales sur le canal. "On a un canal qui va globalement de la zone Farman à Saint-Brice Courcelles, on a pas besoin de faire des voies ou de l'électrifier pour y faire circuler des piétons... il faut nécessairement révolutionner les transports : on ne peut plus à Reims voyager demain comme hier!, explique le candidat de la République en marche, qui estime que la proposition est réaliste et qu'elle sera probablement reprise. 

Autres pistes dégagées dans le livre : 

  • Doubler sur les 10 années à venir la superficie d'espaces verts par habitant 
  • multiplier les jardins partagés
  • créer des stationnements pour les vélos protégés et sécurisés et aide à l'acquisition de vélos

La sécurité, enjeu majeur

L'autre domaine dans lequel Gérard Chemla livre des propositions précises, c'est la sécurité. Le candidat de la République en marche estime que certains quartiers sont "abandonnés", et il souhaite s'il est élu, la mise en place de maires de quartiers. "Il faut remettre des hommes là ou il n'y en a plus, on a enlevé les gardiens d'immeubles et on les a pas remplacés... et je veux avoir un adjoint dans un quartier, qu'il y vive, qu'il y travaille, qu'il aille au devant des habitants, et qu'il échange avec eux et qu'il travaille avec les conseils de quartiers...", précise Gérard Chemla.  

Et sur les effectifs de police municipale, le candidat dit ne pas avoir d'option arrêtée. "C'est un travail de réflexion qu'il faut faire, c'est pour ça que j'ai demandé au maire Arnaud Robinet des chiffres, très difficiles à obtenir, pour savoir comment ça fonctionne aujourd'hui. Pas savoir combien il y a de policiers mais qu'est ce que ça donne", explique encore Gérard Chemla. 

Gérard Chemla invité de France bleu : interview complète à réécouter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu