Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Romans-sur-Isère : au marché, chacun son dress code

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le marché de Romans-sur-Isère est devenu "the place to be" pour les candidats aux élections municipales de mars 2020. Pour se faire remarquer, certains adoptent un dress-code.

Quatre listes s'affrontent à Romans-sur-Isère pour les élections municipales de mars.
Quatre listes s'affrontent à Romans-sur-Isère pour les élections municipales de mars. © Radio France - Claire Leys

On ne voit qu'elle ou presque et c'est précisément le but. L'équipe de Marie-Hélène Thoraval (divers droite) porte une veste bleue. Au dos, le nom de la candidate apparaît en lettres capitales. Disséminés aux quatre coins du marché de Romans-sur-Isère ce dimanche, les supporters de la maire sortante interpellent les citoyens. "Avec cette veste, on nous voit, on nous remarque", glisse une militante. "Le bleu c'est dynamique, c'est souriant, c'est sympa", ajoute un autre.

"On n'est pas au cirque" 

Les soutiens de la candidate fraîchement déclarée Isabelle Pagani (PS-PC) optent pour la sobriété. "Les municipales c'est du sérieux, on n'est pas au cirque, déplore Liliane. Je sais que les élections ont lieu pendant le carnaval mais ce n'est pas une raison pour se déguiser." L'équipe la joue "à l'ancienne", tracts à la main. Même son de cloche du côté du Collectif pour Romans, une liste de gauche "citoyenne, écologiste et solidaire". "Nous n'avons pas une vedette à mettre en avant, nous sommes une liste de citoyens, pour les citoyens", argumente Tim. 

De son côté, Thomas Huriez (trans-partisan) reconnaît que sur le terrain, un signe distinctif peut aider. Il a opté pour une écharpe blanche. "Nous se sommes rattachés à aucun parti, alors le blanc, ça nous correspondait bien ! Et puis, une écharpe c'est moins cher qu'une veste", tente le candidat. Dress code ou pas, les quatre listes comptent bien occuper le marché jusqu'aux élections, les 15 et 22 mars prochains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu