Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Municipales en Franche-Comté : les Carnets de campagne de France Bleu Belfort Montbéliard

Municipales à Ronchamp : la redynamisation du centre-ville au cœur des débats

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Avant les élections municipales, France Bleu Belfort Montbéliard passe chaque jour les enjeux des communes à la loupe. Sixième étape : Ronchamp, ville de Haute-Saône, célèbre pour sa chapelle de Le Corbusier. Deux candidats s'affrontent, justement, autour de l'attractivité de la commune.

La mairie de Ronchamp est située au cœur de Ronchamp, au bas de la célèbre chapelle de Le Corbusier.
La mairie de Ronchamp est située au cœur de Ronchamp, au bas de la célèbre chapelle de Le Corbusier. © Radio France - Emilie Pou

Dans la ville qui abrite la chapelle de Le Corbusier, les touristes passent mais ne restent pas. Même chose pour les milliers d'automobilistes qui traversent la commune via la Nationale 19. Sans surprise, cette problématique est donc l'un des thèmes de la campagne des deux candidats. Vont s'affronter pour ces prochaines élections municipales : Benoit Cornu: premier adjoint de l'équipe sortante pour la liste "Avec vous pour Ronchamp", liste sans étiquette. Il fera face à Christophe Devillers, conseiller municipal d'opposition, membre du "Parti de la France" (parti nationaliste créé par Carl Lang), à la tête de la liste sans étiquette, "Ronchamp espoir".

Allier la réouverture des magasins privés à la refonte des espaces publics pour Benoit Cornu

Pour Benoit Cornu, si l'on veut attirer plus de monde, il faut poursuivre la redynamisation du centre-ville : "Des actions ont déjà été engagées par rapport à l'aide à la reprise de certains commerces. Certains ont déjà rouvert, comme un magasin bio, d'autres sont en cours de mutation. On compte beaucoup sur la réouverture de la "Pomme d'or" au pied de la chapelle. Cet attrait, on le veut aussi par rapport aux espaces publics. Le square Simone Veil est terminé, la place devant l'église également et nous avons d'autres projets, comme l'installation de médecins à côté de la mairie. Tout ça va donner une dynamique au centre de Ronchamp". 

Benoît Cornu est à la tête d'une liste composée de sortants mais aussi de nouveaux noms
Benoît Cornu est à la tête d'une liste composée de sortants mais aussi de nouveaux noms © Radio France - Emilie Pou

Christophe Devillers lui aussi veut redynamiser le centre-ville, et il accuse la majorité actuelle de l'avoir trop abandonné :" L'image de Ronchamp n'est pas bonne. Lorsque vous traversez la commune, c'est une ville qui ne donne pas envie de s'y arrêter. Ce que nous proposons c'est de créer des animations trimestrielles culturelles, associatives, sportives, en y associant le plus possible les commerçants et les riverains ".

Christophe Devillers est membre du "Parti de la France" mais a voulu monter une liste apolitique pour ces municipales
Christophe Devillers est membre du "Parti de la France" mais a voulu monter une liste apolitique pour ces municipales © Radio France - Emilie Pou

Christophe Devillers veut changer de méthode 

La concertation, c'est le credo principal de Christophe Devillers qui entend, dit-il, changer de méthode par rapport à l'équipe sortante. Selon lui il n'y a pas, actuellement, de débat démocratique possible : "Il y a du potentiel et des volontés dans cette commune mais elles ne sont pas exploitées parce que cette municipalité reste enfermée dans son idéologie politique et ne souhaite surtout travailler, réfléchir et penser qu'avec des gens qui sont d'accord avec elle". 

Des arguments que réfute Benoit Cornu, lassé des multiples recours devant la justice entamé par Christophe Devillers au cours des dernières années : " Nous avions par exemple mis en place des commissions ouvertes, où les conseillers municipaux mais aussi les gens de Ronchamp pouvaient participer à certaines actions dans la commune, mais à cause des actions au tribunal administratif ou autre de Christophe Devillers, il a fallu les enlever. Donc ça me parait délicat quand on dit qu'on fait rien pour écouter les gens et qu'en même temps on fait tout pour qu'ils ne soient pas entendus. Mais nous avons pour projet de remettre en place ces commissions". 

Deux candidats s'affrontent pour ces municipales à Ronchamp

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu