Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Rouen : "Je ne demande le soutien d'aucune formation", déclare le candidat Jean-François Bures

Jean-François Bures entend rester libre dans sa campagne pour le second tour des municipales à Rouen. L'ex-candidat Jean-Louis Louvel, qui a jeté l'éponge, espère que certains de ses colistiers pourront figurer sur la liste du candidat divers droite.

Jean-Francois Bures était déjà candidat aux élections municipales à Rouen en 2014.
Jean-Francois Bures était déjà candidat aux élections municipales à Rouen en 2014. -

Arrivé en quatrième position au premier tour des élections municipales à Rouen le 15 mars, Jean-François Bures enregistre, après celui de la centriste Marine Caron, un nouveau soutien : celui de Jean-Louis Louvel, arrivé troisième, et qui a annoncé qu'il ne serait pas candidat pour le deuxième tour.

"Je propose à Jean-François Bures et Marine Caron d’ouvrir leur liste aux membres du collectif et au projet de 'Rouen Autrement'", écrivait Jean-Louis Louvel mercredi soir dans un communiqué. Réponse du premier intéressé ce jeudi sur France Bleu Normandie : "Il y a des gens de talents (sur sa liste, ndlr) donc je suis tout à fait ouvert à cette idée."

"Enrichir ma liste avec des talents"

"Je ne demande le soutien d'aucune formation politique", tempère néanmoins Jean-François Bures. En effet, Jean-Louis Louvel avait été soutenu, pour le premier tour, par les Républicains et les partis de la majorité présidentielle, dont la République en Marche. 

"Je ne souhaite pas que les partis prennent une part dans les discussions avec l'équipe de Jean-Louis Louvel. Je veux enrichir ma liste avec des talents, c'est le seul critère", poursuit Jean-François Bure, invité ce jeudi de France Bleu Normandie.

"Pas revanchard" vis-à-vis du parti Les Républicains qui lui a refusé son soutien avant le premier tour, le candidat étiqueté "Divers droite" dit sa "satisfaction" d'être au second tour,rappelant qu'il a fait une campagne "artisanale, avec très très peu de moyens".

Quant à la campagne pour le second tour, elle s'annonce là aussi difficile selon Jean-François Bures : "Moi je préconisais vraiment que l'on laisse passer l'été et que l'on puisse faire deux tours cet automne. On va être dans l'urgence, on ne va pas pouvoir faire de réunion publique, de distribution sur les marchés, tout ce qui fait le sel d'une campagne dans la proximité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu