Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Rouen : le débat des candidats du second tour sur France Bleu Normandie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Ce lundi 22 juin, à quelques jours du second tour des élections municipales, France Bleu Normandie invitait les candidats à la mairie de Rouen à débattre. Nicolas Mayer-Rossignol et Jean-François Bures ont échangé sur l'après confinement, le projet de contournement est et l'incendie de Lubrizol.

Jean-François Bures et Nicolas Mayer Rossignol
Jean-François Bures et Nicolas Mayer Rossignol © Radio France - Yves-René Tapon

Les deux candidats au second tour des élections municipales 2020 à Rouen ont débattu sur France Bleu Normandie ce lundi matin en direct. Rouen où l'on aura finalement un duel classique droite gauche entre Jean François Bures et Nicolas Mayer Rossignol.

Campagne à rebondissements et duel du 2ème tour inattendu

Avant le premier tour, le scrutin s'annonce serré. Trois listes semblent dans un mouchoir de poche : celle de l'écologiste Jean-Michel Bérégovoy, celle du socialiste Nicolas Mayer-Rossignol et celle de l'entrepreneur Jean-Louis Louvel. C'est l'écologiste Jean-Michel Bérégovoy qui est  donné en tête dans un sondage France Beu  France 3 Ipsos : on est alors dans le post Lubrizol. Mais le dimanche 15 mars 2020, en pleine crise coronavirus, plus de 60% des électeurs rouennais ne vont pas voter et c'est l'ancien président de région socialiste Nicolas Mayer Rossignol qui finit premier et creuse l'écart à 6 points devant l'écologiste. 13 points devant l'ancien patron de Paris Normandie . Dans la foulée, les socialistes et les écologistes déclarent qu'ils fusionnent. Après le confinement, fin mai, surprise : Jean-Louis louvel décide de jeter l'éponge. Le candidat arrivé 4ème. :  le divers droite Jean -Francois Bures, qui lui a tout juste franchi la barre des 10 %,  se retrouve donc challenger du socialiste. Et cela alors qu'il avait été désavoué par son propre camp avant le premier tour : LREM, LR, Agir, le Modem et le président de Région Hervé Morin avaient fait le choix de soutenir Jean-Louis Louvel.

Nicolas Mayer-Rossignol, socialiste, avait récolté 29,51% des voix au premier tour. Il bénéficie du soutien de l'écologiste Jean-Michel Beregovoy et mène une liste d'union de la gauche. 

Jean-François Bures, divers-droite, a obtenu 10,16% des voix. Il est soutenu par la centriste Marine Caron et pourrait bénéficier d'un report de voix des électeurs de Jean-Louis Louvel (qui a renoncé à se présenter après le premier tour et soutient Jean-François Bures). 

La crise du coronavirus a modifié le climat de la campagne électorale. Les deux candidats sont d'accord pour mettre en place un plan de rattrapage scolaire pour les élèves. " La rentrée sera essentielle et il faut des mesures précises pour les élèves qui n'ont pas suivre de près l'enseignement à distance" selon Jean-François Bures. "Il faut travailler avec le périscolaire et les familles" ajoute Nicolas Mayer Rossignol.

Pour désengorger Rouen les deux candidats veulent augmenter les parkings relais. Jean-François Bures suggère 1 500 places notamment sur la presqu'île Waddington près du pont Flaubert.  Ce n'est pas le meilleur endroit selon Nicolas Mayer Rossignol qui veut densifier les transports en commun entre les parkings et le centre-ville. 

Où trouver des économies ? Jean-François Bures pointe du doigt les 3 mille salariés à la mairie de Rouen. Nicolas Mayer Rossignol insiste lui sur son expérience passée de président de région ex Haute- Normandie.

Le projet de contournement est de Rouen divise particulièrement les deux candidats. Après avoir longtemps défendu le projet Nicolas Mayer Rossignol s'y oppose au vu du prix du péage: "Vous prenez souvent un péage à 12 euros pour 40 km ? Est-ce que ce sera efficace vu le coût ? s'interroge l'élu socialiste qui veut axer son effort sur le train et la fibre optique. Au contraire pour Jean-François Bures ce contournement "est une demande des entreprises du territoire, le plan de financement est acté et si le futur maire s'y oppose l'Etat ne soutiendra plus le projet. On est sur un trafic de 30  à 50 mille véhicules, 5 mille poids lourds par jour, l'urgence climatique est là."

9 mois après l'incendie de l'usine Lubrizol et de Normandie Logistique les deux candidats veulent tirer les leçons. "Aucun protocole n'a été mis en oeuvre pour rassurer les habitants selon Jean-François Bures pour qui il faut maintenir l'éco quartier Flaubert prévu à proximité. Il faudra aussi attirer des entreprises de l'économie verte. Pour Nicolas Mayer Rossignol la priorité est la sécurité. Le quartier Flaubert est prioritaire mais il faut le revoir avec une nouvelle concertation.

Réécoutez ici le débat des élections municipales à Rouen

Ils étaient quatre à être qualifiés pour le second tour au soir du 15 mars. Ils ne sont plus que deux à briguer le mandat de maire de Rouen le 28 juin.
Ils étaient quatre à être qualifiés pour le second tour au soir du 15 mars. Ils ne sont plus que deux à briguer le mandat de maire de Rouen le 28 juin. © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu