Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Saint-Étienne : un ingénieur et un ancien policier aux côtés de Sophie Robert (RN)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La tête de liste Sophie Robert (Rassemblement national) a présenté son équipe à la presse ce samedi en vue des élections municipales des 15 et 22 mars.

Une partie de la liste emmenée par Sophie Robert.
Une partie de la liste emmenée par Sophie Robert. © Radio France - ER

"Cette fois, c'est ma campagne !", souligne Sophie Robert, conseillère régionale RN et élue sortante à Feurs. La tête de liste pour les municipales à Saint-Étienne présentait ses co-lisiters ce samedi.

À ses côtés, un ingénieur spécialiste du photovoltaïque, Jean-Baptiste Rouquerol. Il a notamment participé à l'éco-quartier du Crêt de Roch et il dit aussi bien connaitre le sous-sol stéphanois pour avoir travaillé avec le bureau de recherches géologiques et minières. Ce quadragénaire à l'origine du projet phare du programme : un tunnel pour traverser Saint-Étienne avec cinq sorties. Deux tracés sont envisagés pour un coût total de 300 millions d'euros, l'enveloppe correspondant au financement de l'A45. Les tubes de Toulon sont donnés en exemple. Jean-Baptiste Rouquerol dirige aussi le Parti chrétien démocrate dans la loire. 

En troisième position : Marie-Cécile Poyet, qui a notamment représenté la SPA dans la Loire. Vient ensuite un ancien commerçant Christophe Peyre, qui a tenu un magasin place Grenette avant d'en ouvrir un autre à Centre2. Il confie avoir souffert des travaux de la deuxième ligne de tram. En cinquième place une aide soignante, Caroline Barbarin

Un ancien des « stups'»

Puis un ancien policier : Jean-Pierre Rochelemagne qui a débuté sa carrière à Firminy dans les années 70 avant d'aller en Seine Saint-Denis et de revenir à Saint-Étienne dans les années 90 à la lutte contre les stupéfiants. Non encarté au RN, il porte le volet sécuritaire du programme qui préconise le recrutement de 40 policiers municipaux supplémentaires répartis en plusieurs brigades dont une en civil chargée d'identifier et verbaliser ceux qui laisseraient par exemple des déchets n'importe où, en citant l'exemple de ce que fait Toulouse depuis bientôt deux ans . "Pas de stars, juste des gens d'ici" commente Sophie Robert. 20 % de la liste adhère au Rassemblement national. 

Cette équipe a rencontré le patronat de la Loire vendredi avant d'aller "à la rencontre des commerçants et des associations". Les militants s'activent pour distribuer plus de 90 000 dépliants dans les boites aux lettres des Stéphanois.

Semaine après semaine, France Bleu donne la parole à tous les candidats sur les grands thèmes qui font cette campagne à Saint-Étienne. Après la sécurité lundi dernier, le 2 mars, il sera question dans toutes nos éditions des principales propositions en matière d'écologie. Tous les candidats à la mairie de Saint-Étienne débattront en direct le 12 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu