Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Municipales à Saint-Lô : Emmanuelle Lejeune officiellement élue maire

-
Par , France Bleu Cotentin

Emmanuelle Lejeune a officiellement été élue maire de Saint-Lô lors du conseil municipal d'installation dimanche 5 juillet 2020. Une semaine après le second tour des élections, elle devient la première femme à la tête du chef-lieu de la Manche.

Emmanuelle Lejeune, 44 ans, est la nouvelle maire de Saint-Lô
Emmanuelle Lejeune, 44 ans, est la nouvelle maire de Saint-Lô © Radio France - Raphaël Cann

La longue page des élections municipales se tourne ce dimanche 5 juillet 2020, près de 4 mois après le premier tour. Emmanuelle Lejeune est devenue officiellement la première femme à la tête de Saint-Lô peu après 11h, avec 24 voix sur 33 (9 blancs), elle qui avait créé la surprise en arrivant en tête du premier tour, devant le maire sortant François Brière, puis en maintenant sa position de leader lors du deuxième tour.

Sa liste sans étiquette "Pour Saint-Lô", issue à l'origine du rapprochement des différentes oppositions durant le mandat 2014-2020, avait obtenu 43,56% des voix et 24 sièges au conseil municipal.

Des projets en cours

François Brière a entamé ce conseil municipal par un rapide discours dans lequel il a rappelé les projets en cours de finalisation à Saint-Lô : la rénovation du centre-ville, un troisième pôle de santé ou encore l'installation d'une antenne du CNAM. "Ces projets que vous pourrez avoir le choix de remettre en cause si vous le souhaitez", ajoute-t-il. 

La nouvelle maire se montre prudente. "Nous allons prendre connaissance dans ce temps d'installation de ces différents dossiers et bien comprendre les enjeux qui ont été actés", précise Emmanuelle Lejeune. "Nous avons le devoir d'assurer une forme de continuité du service public, cette analyse-diagnostic de la situation nous permettra de faire les choix les plus adaptés pour nos objectifs."

La présidence de Saint-Lô Agglo

La nouvelle édile a déjà prévu des premières mesures comme des animations estivales en ville, la nomination de référents dans les quartiers et la création d'un skate park. Pour ce dernier projet, cette compétence dépend de la communauté d'agglomération qui doit élire son président ce vendredi 10 juillet.

Pour le moment, Emmanuelle Lejeune n'a pas encore fait son choix parmi les deux candidats déclarés: Laurent Pien, le maire de Condé-sur-Vire, et Fabrice Lemazurier, le maire de Marigny-le-Lozon.

Une majorité de tous bords

La nouvelle équipe municipale devra aussi faire face au défi de sa majorité qui allie droite, gauche, marcheur et écologiste. "Je pense que c'est aussi un avantage de provoquer du débat", résume l'écologiste Jérôme Virlouvet, nouveau premier adjoint. "Il y a toujours en risque de difficulté pour tomber d'accord, mais depuis deux ans on a prouvé qu'on était capable de débattre et de définir des orientations communes."

Pour ça, l'ancienne conseillère pédagogique, au conseil municipal depuis 2008, pourra peut-être profiter du fait qu'elle n'a jamais eu de carte dans un parti politique.

La conseillère municipale de Saint-Lô depuis 2008 est devenue maire dimanche 5 juillet 2020
La conseillère municipale de Saint-Lô depuis 2008 est devenue maire dimanche 5 juillet 2020 © Radio France - Raphaël Cann
Choix de la station

À venir dansDanssecondess