Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Saint-Malo : fin de campagne à couteaux tirés

-
Par , France Bleu Armorique

Ce dimanche 28 juin, les électeurs de Saint-Malo devront élire leur nouveau maire. Ils auront le choix entre Gilles Lurton, arrivé en tête le dimanche 15 mars avec 47% des suffrages, et Anne Le Gagne, seule rescapée du premier tour. La candidate est passée à l'offensive.

Anne Le Gagne affronte Gilles Lurton pour ce deuxième tour des élections municipales.
Anne Le Gagne affronte Gilles Lurton pour ce deuxième tour des élections municipales. © Radio France - Benjamin Fontaine

"Tout est encore possible." Anne Le Gagne y croit encore. Seule rescapée du premier tour des élections municipales du dimanche 15 mars, la candidate centriste pense qu'elle a encore une chance de décrocher la mairie de Saint-Malo. Le second tour se joue ce dimanche 28 juin et la médecin gériatre mise sur les abstentionnistes.

"55% des électeurs se sont abstenus (ndlr : soit près de 21.000 personnes). Il y a près de 6.000 voix d'écart entre moi et Gilles Lurton et je veux dire aux gens qui ne se sont pas déplacés, que la clé est entre leurs mains. Ils ont le choix entre un maire Les Républicains, de droite, qui fait de la politique depuis 35 ans avec une ancienne vision de la cité et une maire progressiste centriste qui a une vision nouvelle, appuyée par une équipe compétente," martèle Anne Le Gagne. "Je crois qu'il n'y a plus de souci de notoriété. Cela fait plus de 25 ans que je suis installée ici et que j'exerce ici. Je suis médecin, je sais écouter, diagnostiquer et prendre des décisions et c'est la différence avec un fonctionnaire de la politique."

Gilles Lurton ne réplique pas mais il constate

SI le confinement a marqué une pause dans la campagne, Anne Le Gagne passe désormais à l'offensive et n'hésite pas à tacler celui avec qui elle avait pourtant envisagé une alliance en fin d'année dernière. Dans le bureau de sa permanence, Gilles Lurton reste calme. "Je tiens à rappeler que Madame Le Gagne a siégé avec moi au conseil municipal dans le groupe de l'union et du centre, même chose au conseil départemental. Le binôme de mon adversaire au conseil départemental est adhérent au même parti que moi. Je ne vois pas ce que l'on me reproche." Arrivé en tête avec 47% des voix, contre 13% pour son adversaire, Gilles Lurton sait qu'il a toutes les chances de l'emporter dimanche mais, officiellement, il préfère rester prudent. "Une élection n'est jamais gagnée et celle-ci a réservé plein de surprises. Je suis en revanche fier et touché par le soutien massif des Malouins."

Des candidats très occupés pendant le confinement

Pendant le confinement, les deux candidats n'ont pas perdu leur temps. Gilles Lurton a travaillé depuis sa permanence de député. Il est allé à l'Assemblée défendre la cause des soignants. Anne Le Gagne est retournée travailler à l'hôpital aux côtés de ses patients.

Les conséquences du Covid ont entraîné des changements dans les programmes des deux adversaires. Création d'un guichet unique pour les entreprises qui souhaitent s'installer et innover à Saint-Malo, mise en place d'un plan d'urgence de financement, fonds d'aide aux jeunes. Anne Le Gagne veut aider à la relance économique, miser encore plus sur la solidarité et l'environnement. Elle propose d'ailleurs de végétaliser les remparts. "La cité est encore trop minérale à notre goût. La ville doit être encore plus accueillante. Nous souhaitons enlever les voitures autour des remparts et créer des espaces verts avec des halles gourmandes par exemple. L'hippodrome pourrait aussi devenir une sorte de Central Park avec un éco-quartier qui l'encerclerait."

Découvrez le programme de Anne Le Gagne

Qui pour remplacer Gilles Lurton à l'Assemblée en cas de victoire ?

De son côté, Gilles Lurton dit avoir été conforté dans ses choix. "La crise m'a donné raison sur l'hôpital. Avant le premier tour je proposais de le rénover, voire d'en construire un autre. Il faut envisager ces deux options, tout en sachant que les finances vont baisser à cause de la crise. Je suis par ailleurs encore plus convaincu qu'il faut repenser l'habitat en lien avec les mobilités. Beaucoup de Malouins sont venus m'exprimer leur envie d'avoir plus d'espace dans leurs logements : une terrasse, un jardin. Il faut prendre cela en compte et modifier le PLU mais, si je suis élu, mes premières décisions porteront sur la relance du secteur touristique et la rentrée scolaire, nous ne pouvons pas la rater."

Découvrez le programme de Gilles Lurton

Gilles Lurton assure que s'il est élu, il ne se présentera pas aux sénatoriales comme certains le laissent entendre. "Je serai entièrement dédié aux Malouins." Mais en cas de victoire, qui le remplacera à l'assemblée nationale ? Son suppléant Jean-Luc Bourgeaux a été réélu à la tête de la mairie de Cherrueix. Choisira-t-il de garder son fauteuil de maire ? Le suspens demeure.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu