Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Saint-Ouen : la flambée des prix de l'immobilier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris
Saint-Ouen, France

Chaque semaine, jusqu'aux élections municipales, France Bleu Paris vous emmène dans une ville francilienne et donne la parole à ses électeurs. Premier arrêt à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, une commune confrontée comme tant d'autres à une flambée des prix de l'immobilier.

Projet immobilier "Village des Rosiers" à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis
Projet immobilier "Village des Rosiers" à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis © Radio France - Hajera Mohammad

Comme beaucoup de villes en périphérie de Paris, celle de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), n'échappe pas à l'explosion des prix de l'immobilier. Un phénomène logique ? Ou inquiétant ? Les habitants sont partagés sur la question.

Le "village" qui divise

Au cœur du célèbre marché aux Puces de Saint-Ouen, un nouveau chantier fait beaucoup réagir. Le "Village des Rosiers" imaginé par le  promoteur BNP Paribas, doit sortir de terre d'ici la fin 2022. Situé au 77 rue des Rosiers, à la place de l'ancienne usine de piles Wonder, le projet prévoit la construction de 500 logements neufs, un parking de 700 et quelques places, des commerces, des galeries, une crèche et un hôtel haut de gamme.

Un programme immobilier de 500 logements doit voir le jour d'ici fin 2020 dans le célèbre quartier des puces à Saint-Ouen  - Radio France
Un programme immobilier de 500 logements doit voir le jour d'ici fin 2020 dans le célèbre quartier des puces à Saint-Ouen © Radio France - Hajera Mohammad

Un parking ou des pistes cyclables ? 

Pour Daisy, propriétaire d'une boutique d'antiquités, installée juste en face du futur "village", ce programme immobilier est une aubaine et "s'intègre parfaitement bien dans le quartier et dans Saint-Ouen". Surtout, elle salue la construction du futur parking, en partie public. "On en besoin, oui ! On a énormément de monde du vendredi au samedi et on est quand même l'un des sites les plus visités de France !". A proximité de la porte de Clignancourt qui donne sur le périphérique, le secteur est très souvent saturé par le trafic automobile.

Pour Emmanuelle, qui se déplace à vélo, ce parking est justement une très mauvaise idée . Il faudrait au contraire inciter les habitants à laisser leur voiture à la maison, selon elle. D'ailleurs à la place d'un énième projet immobilier, la jeune designer aurait préféré voir des pistes cyclables sortir de terre. "On a qu'une seule vraie piste cyclable à Saint-Ouen !", déplore-t-elle. Jean et Marie qui vivent dans la commune depuis quarante ans, auraient préféré avoir "plus d'espaces verts".

Emmanuelle, habitante de Saint-Ouen  - Radio France
Emmanuelle, habitante de Saint-Ouen © Radio France - Hajera Mohammad

Le mètre carré frôle les 10 000 euros

Mais ce qui inquiète surtout Emmanuelle,Jean et Marie, ce sont les prix des futurs appartements proposés. Quand le mètre carré dans le secteur se vend entre 6 000 et 7 000 euros, ici, on atteint les 8 000 euros et on frôle même les 10 000 euros pour les cinq pièces

"Ce projet, c'est un ovni à Saint-Ouen ! ", reconnaît Thomas Le Khac, conseiller immobilier. Mais ce ne sont pas les logements à "10 000 euros le mètre carré" qui le choquent le plus. "C'est plutôt cohérent avec les prestations proposées, notamment les immenses extérieurs avec terrasse", "Ce qui paraît cher ce sont les trois ou quatre pièces autour de 400 000 euros, sans extérieur et sans parking".

"Une gentrification à l'extrême"

D'après l'agent immobilier, si le marché augmente dans le secteur, le propriétaire qui a acheté un bien il y a cinq ans ou dix ans à Saint-Ouen, ne sera pas forcément gagnant malgré une grosse plus-value. "Si sa situation personnelle n'a pas évolué, ni ses capacités d'emprunt, il ne pourra pas forcément racheté sur Saint-Ouen, ni plus grand". Emmanuelle correspond à ce profil et s'inquiète. Si je revends mon bien un jour, je vais aller où ? À Beauvais ?!". Pour elle, ce genre de projet est clairement destiné à une certaine population, "les Parisiens, CSP+". "C'est la gentrification à l'extrême", déplore-t-elle, "c'est mettre en concurrence des gens qui n'ont pas les mêmes moyens, ni les mêmes ambitions".

Ce discours, Daisy a du mal à le comprendre : "Je suis assez opposée aux gens qui ont acheté à Saint-Ouen il y a 5 ou 10 ans et qui disent que maintenant l'expansion immobilière doit s'arrêter... ça n'a pas de sens !". Pour elle, les Parisiens sont toujours les bienvenus à Saint-Ouen "C'est quoi le problème ? Ils habitent à 200 mètres... il n'y a pas de racisme anti-parisien !"

Un enjeu de campagne

Stop, encore ou construire mais différemment ? Les candidats à la mairie devront sans doute se positionner sur ces constructions immobilières qui se multiplient à Saint-Ouen, avant les scrutins prévus les 15 et  22 mars.

Les candidats ou listes déclarées à Saint-Ouen :

  • William Delannoy, maire sortant (UDI)
  • Cyril Plomb, "Objectifs audoniens"
  • Tiziana Zumbo-Vital, "Saint-Ouen, Aux Actes Citoyens !"
  • Julien Balesi, "Saint-Ouen Ensemble" (LREM)
  • Karim Bouamrane, "Réinventons Saint-Ouen" (EELV, PS, PRG)
  • Madji Jeljeli, "Tous Saint-Ouen"
  • Oualid Hathroubi, "Nous Saint-Ouen"
  • Laurie Lefevre, "Saint-Ouen Debout !"
  • Denis Vemclefs, "A Gauche, pour une ville Solidaire et Écologique" (PCF, Génération.s)
  • Jacqueline Rouillon, "Le Mouvement audonien"

"Dans ma ville", votre rendez-vous des municipales 2020, à écouter à 7h45 sur France Bleu Paris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu