Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Sète : un faux sondage circule sur les réseaux sociaux

-
Par , France Bleu Hérault

Ne vous laissez pas tromper ! Un faux sondage portant sur le premier tour des élections municipales à Sète circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Enquête qui cite abusivement l'Ifop, France Bleu Hérault, Midi Libre, Via Occitanie et Sud Radio. Nous n'avons jamais commandé de sondage;

Ce faux document qui imite un sondage de l'Ifop commandé par plusieurs médias locaux donne l'extrême droite en tête au premier tour des municipales à Sète
Ce faux document qui imite un sondage de l'Ifop commandé par plusieurs médias locaux donne l'extrême droite en tête au premier tour des municipales à Sète © Maxppp - Vincent Andorra

Non il n'y a pas de sondage ! Comme le révèle nos confrères de Midi Libre, un faux sondage circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux avec les sigles de l'institut Ifop, de France Bleu Hérault, Midi Libre, Via Occitanie et Sud Radio, portant sur le premier tour des élections municipales à Sète. L'enquête, datée de février 2020, s'intitule "Le climat politique à Sète" et reproduit de manière très crédible la charte graphique de l'Ifop. Sauf qu'il s'agit bien d'une invention de toute pièce visant à tromper l'électeur à trois jours du scrutin.

Manipulation

"Je peux vous certifier qu'il n'y a pas eu de sondage à Sète. Nous n'y avons pas travaillé depuis six mois. Il s'agit bien d'un faux sondage, d'une manipulation ! Nous avons eu le même problème à Avignon récemment", réagit Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'institut, joint par nos soins. 

"La question posée est crédible mais jamais nous n'aurions placé les listes dans cet ordre. Il faut être très vigilant face à ce type de faux document", poursuit Frédéric Dabi. 

Cette fausse enquête place la liste soutenue par Le Rassemblement national en tête, au-dessus de la barre des 30%. Chacun en déduira ce qu'il veut sur l'origine de ce faux sondage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu