Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Thouars : Alain Ligné, "le challenger" qui veut redevenir maire

-
Par , France Bleu Poitou

Alain Ligné est arrivé deuxième du premier tour des élections municipales à Thouars le 15 mars. Ancien maire de la ville entre 2005 et 2008, très critique notamment envers Bernard Paineau, le président de la communauté de communes.

Alain Ligné a été maire de Thouars entre 2005 et 2008
Alain Ligné a été maire de Thouars entre 2005 et 2008 © Radio France - Noémie Guillotin

Avec sa liste "Energie Thouarsaise", Alain Ligné a terminé deuxième du premier tour des élections municipales à Thouars le 15 mars 2020. Le centriste a recueilli près de 29% des voix. Il devance Patrice Pineau, le maire sortant de Thouars mais est devancé Bernard Paineau, le président de la communauté de communes du Thouarsais.

A l'approche du second tour, Alain Ligné y croit. "J'ai la niaque comme au premier tour, même encore plus. Je suis le challenger, l'homme qui avait disparu du paysage politique et qui suis revenu. J'avais pour objectif d'être qualifié et de bousculer un peu les codes face aux deux adversaires qui sont face à moi et qui sont implantés. Les jeux sont très ouverts", explique celui qui a déjà été maire de Thouars. C'était entre 2005 et 2008.

Créer un réseau de bus gratuit

Dans ses propositions, une gouvernance partagée à la tête de la communauté de communes mais aussi la mise en place d'un réseau de bus gratuit "comme à Niort". Alain Ligné veut également développer le vélo "avec un réseau mais aussi en mettant à disposition du matériel, de la location et de l'achat avec un achat groupé de vélos électriques, comme ça existe pour l'énergie", détaille le candidat.

La faillite, c'est celle de ceux qui sont aux responsabilités

Dans cette campagne, les attaques fusent. Bernard Paineau reproche à Alain Ligné d'avoir endetté la ville lorsqu'il était aux commandes. "J'assume parfaitement ce qui a été fait. Oui, en terme d'investissements il y a eu un pic endettement comme il y en a eu en 2012, en 2014 là dessus il n'y a rien d'extraordinaire", assure-t-il. Il évoque l'intégration des emplois jeunes et l'intégration de femmes en contrats précaires au centre communale d'action sociale. "J'en suis fier". 

Alain Ligné se défend, et contre-attaque. "La faillite, c'est celle de ceux qui sont aux responsabilités", lâche le candidat visant principalement -mais sans le nommer - Bernard Paineau. L'ancien maire de Thouars cite les problèmes de réseau pendant la crise sanitaire : "bon nombre de nos concitoyens n'ont pas pu faire de télétravail, bon nombre de nos enfants n'ont pas pu suivre les cours parce qu'il n'y a pas le réseau suffisant. Les réponses par ceux qui sont en place n'ont pas été apportées".

Les autres candidats pour le second tour des municipales à Thouars sont donc Bernard Paineau, président de la communauté de communes, tête de la liste "Thouars pour ambition", arrivé en tête au premier tour (38,7%) et Et Patrice Pineau maire sortant de Thouars qui mène la liste "Thouars citoyenne" en binôme avec Philippe Cochard (25,5%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu