Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Toulouse : "cette campagne de caniveau ça suffit", dit Antoine Maurice à Jean-Luc Moudenc

-
Par , France Bleu Occitanie

Antoine Maurice, tête de liste d'Archipel Citoyen, a tapé du poing sur la table ce jeudi. Il considère que Jean-Luc Moudenc, le maire sortant et son opposant au second tour des municipales à Toulouse "touche le fond plutôt que d'en parler" et lui demande de mener "une campagne plus digne."

Antoine Maurice, candidat d'Archipel Citoyen aux municipales à Toulouse, en conférence de presse ce jeudi 11 juin 2020
Antoine Maurice, candidat d'Archipel Citoyen aux municipales à Toulouse, en conférence de presse ce jeudi 11 juin 2020 © Radio France - Clémence Fulleda

"Je considère que la campagne de caniveau que Jean-Luc Moudenc orchestre depuis quelques semaines n'est pas digne." Ce sont les mots d'Antoine Maurice, la tête de liste d'Archipel Citoyen, qui a tenu une conférence de presse ce jeudi.

"Toucher le fond plutôt que d'en parler"

Le candidat a donc lancé un appel à son adversaire du second tour des municipales à Toulouse, le maire sortant LR : " Jean-Luc Moudenc s'adonne à toucher le fond plutôt que parler du fond ! Je l'appelle à a revenir au débat d'idées, pour que l'on débatte projet contre projet, vision contre vision." 

Il faut dire que Jean Luc Moudenc est très virulent, notamment depuis la fusion de la liste d'Archipel Citoyen avec celle de la socialiste Nadia Pellefigue (qui s'est retirée), parlant de "forces obscures de gauche". Visant directement Antoine Maurice sans le citer il avait aussi déclaré la semaine dernière : "Par gros temps, ne faut-il pas mieux un capitaine aguerri à la tête du navire, accompagné de Toulousains détenteurs de compétences, plutôt qu’une armée mexicaine soumise aux ordres des partis, avec à sa tête l’inexpérience, doublée d’un déficit d’autorité ?"

Lorsque l'on demande à Antoine Maurice si ces propos le touchent personnellement il répond : "Comme je suis prêt à affronter ce genre de situation, ça ne m'affaiblit pas, même si ce n'est jamais agréable on ne va pas se le cacher." Et il ne se prive pas d'envoyer lui aussi quelques "piques" à Jean-Luc Moudenc, considérant notamment qu"'il est bloqué dans les années 80".

"Le changement est possible à Toulouse"

Antoine Maurice veut en tout cas voir dans les attaques de Jean-Luc Moudenc un signe de fébrilité et il assure que "le changement est possible à Toulouse". Il en appelle à la jeunesse "qui veut agir pour le climat" et aux abstentionnistes. Selon lui, des électeurs de sensibilité écolo ne sont pas allés voter au premier tour, il espère donc que cet électorat abstentionniste se déplacera.

Concernant son programme, il souligne qu'il souhaite, une fois élu, la mise en place d'Assises de l'aéronautique à Toulouse pour soutenir la filière et réfléchir à son évolution, réaffirmant par ailleurs son engagement à interdire les vols de nuit. Il défend aussi la volonté d'un meilleur accès aux soins, via notamment le projet d'un cancéropole et dit vouloir d'agir sur la politique du CHU de Toulouse pour "redonner à l'hôpital les moyens dont il a besoin".

Concernant la LGV, il réaffirme qu'il préfère "un TGV qui arrive qu'une LGV qui n'arrivera jamais. "Ca fait 35 ans qu'on parle de la LGV et regardez le résultat... Et puis il n'y a pas que Paris, il faut aussi se tourner vers Montpellier ou Barcelone." Il indique enfin son désir d'une "stabilité fiscale".

France Bleu Occitanie organise un débat entre Antoine Maurice et Jean-Luc Moudenc, les deux candidats  aux municipales à Toulouse, jeudi prochain, le 18 juin.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess