Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Toulouse : les quartiers périphériques ont pesé dans la défaite, selon Archipel Citoyen

-
Par , , France Bleu Occitanie

Quatre jours après sa défaite aux élections municipales à Toulouse, Antoine Maurice analyse les causes de la défaite et se projette vers l'avenir. Le candidat écologiste était l'invité de France Bleu Occitanie à la veille du premier conseil municipal de Toulouse.

Antoine Maurice, candidat d'Archipel citoyen lors des municipales à Toulouse en 2020
Antoine Maurice, candidat d'Archipel citoyen lors des municipales à Toulouse en 2020 © Radio France - Marion Aquilina

Le candidat d'Archipel citoyen, Antoine Maurice, fait le bilan ce jeudi sur France Bleu Occitanie, de son échec aux élections municipales à Toulouse. Le collectif de gauche a recueilli près de 48% des voix au second tour face au maire sortant LR Jean-Luc Moudenc, qui a été réélu

Le vote des quartiers populaires et périphériques

Si l'on regarde la carte électorale de Toulouse, c'est une tache bleue traversée par un virage vert qui commence à Marengo, Bonnefoy, les Minimes, et se poursuit -en gros-  vers St Cyprien , Patte d'oie, Empalot, St Michel, le Busca et Jules Julien au sud. Ce grand virage a voté Archipel parfois à plus de 60%, mais tout le reste a voté Moudenc, notamment la côte pavée, son fief, mais aussi le Mirail par exemple.

À demi-mots, Antoine Maurice reconnaît, lorsqu'on lui pose la question, qu'il a eu du mal à capter le vote populaire et que cela peut expliquer qu'il n'ait pas été élu : "Potentiellement il faudrait analyser pourquoi (ces quartiers n'ont pas voté Archipel citoyen, NDLR) et pas seulement les quartiers populaires, aussi les quartiers périphériques comme Lalande ou Saint-Simon,  en gros tous les quartiers qui se sentent abandonnés. Ils n'ont pas pensé que notre projet répondait à leurs préoccupations, alors même que nous proposions un changement qui remettait tous les habitants au cœur de l'action publique."

Et il ajoute : "Mais l'espoir qui s'est levé dans cette campagne ne s'éteint pas avec cet échec électoral."

Vers un groupe d'opposition uni au conseil municipal?

La tête de liste d'Archipel citoyen se tourne donc vers l'avenir et espère avoir un groupe d'opposition uni au conseil municipal. Le nouveau conseil municipal s'installera ce vendredi matin au Capitole, mené par le maire fraîchement réélu dimanche dernier, Jean-Luc Moudenc.

Antoine Maurice invité de France Bleu Occitanie ce jeudi 2 juillet

Inquiétudes autour d'Airbus

Concernant le plan de 5.000 suppressions de postes chez Airbus en France, alors que le gouvernement a promis 15 milliards d'euros pour la filière aéronautique, Antoine Maurice réagit : "Ça me choque, ça m'inquiète surtout. Ça rappelle qu'il va falloir agir au-delà des mots. Je crois qu'il va falloir rapidement mettre tous les acteurs autour de la table, à commencer par l'État, et c'était le sens de la proposition sur les assises de l'aéronautique".

Il précise: "On ne peut pas considérer que l'État donne 15 milliards et que des suppressions d'emplois soient annoncées aussi rapidement. Donc ça rappelle l'exigence des conditions sociales à ces aides et surtout de mettre tous les acteurs autour de la table pour comment préserver tous les emplois d'aujourd'hui et préparer ceux de demain."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess