Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Tours : "On aimerait tester 1 mois cet été la piétonnisation des rues commerçantes"

-
Par , France Bleu Touraine

Emmanuel Denis, candidat de la gauche et des écologistes, reprend le cours de sa campagne à l'approche du second tour le 28 juin. Il fait des propositions pour relancer le commerce, la culture dans le cadre des règles sanitaires actuelles.

Emmanuel Denis lors du point presse de reprise de sa campagne
Emmanuel Denis lors du point presse de reprise de sa campagne © Radio France - Yohan Nicolas

Après plusieurs semaines d'interruption en raison de l'épidémie de Coronavirus, la campagne des municipales reprend doucement à Tours. Le candidat de la gauche et des écologistes, Emmanuel Denis, a déposé vendredi matin sa liste en préfecture pour le 2ème tour prévu (sauf avis négatif du Conseil Scientifique) le 28 juin.  Le candidat écologiste, qui est arrivé en tête le soir du premier tour le 15 mars dernier (35,4% des voix, soit 10 points d'avance sur le maire sortant Christophe Bouchet, 25,6%) a fait aussi le point sur son programme, plus que jamais axé sur la solidarité, la lutte contre les inégalités et l'isolement, et enfin l'environnement. "La crise va nous obliger à répondre à l'urgence sociale, et notre programme y répond déjà" explique Emmanuel Denis. "Il faudra accélérer les dispositifs d'aide", rajoute la colistière Cathy Munsch-Masset, conseillère régionale. "Nous devrons renforcer les initiatives dans les quartiers". L'équipe d'Emmanuel Denis rappelle que Tours compte 24.000 personnes en situation de grande précarité, en dessous de 1.000 euros par mois. 

Emmanuel Denis, si il est élu le soir du 28 juin, souhaite aussi faire bouger la ville pendant tout l'été, tant au niveau de la culture que des commerces. Il propose notamment de rendre piétonnes les rues commerçantes de la ville de Tours.

Une phase de test grandeur nature pendant 1 mois rue du Commerce, rue des Halles....

Pour allier reprise économique et respect des distances physiques, Emmanuel Denis propose, s'il devient maire, de tester la piétonnisation des rues commerçantes comme la rue des Halles ou la rue du commerce du 15 juillet au 15 août. Cet essai grandeur nature serait réalisé en concertation avec les commerçants et serait complété par un Festival d'été, un festival de rues pour créer de l'animation dans le centre-ville (artistes de rues, improvisations théâtrales....). Pendant cette période, les transports en commun pourraient être gratuits le week-end afin de créer de l'attractivité. 

Des bons alimentaires pour les plus pauvres

A plus long terme, Emmanuel Denis pense qu'il faudra travailler sur le décrochage scolaire dans certains quartiers de Tours, apporter des aides directes aux entreprises en partenariat avec la Région centre-Val-de-Loire pour éviter le recours excessif à l'emprunt. "Des aides directes de 5.000 euros, c'est plus efficace parfois que des accès facilités aux emprunts" explique Emmanuel Denis.  Il prône aussi la création non pas de bons d'achat dans les commerces comme le maire actuel, "car inefficaces et injustes" selon lui, mais de bons alimentaires pour les gens dans le besoin. Il souhaite aussi accentuer l'aide aux étudiants, qui à avec de la crise sanitaire, "ont perdu leur petit boulot de complément". 

Un bureau des temps

Par ailleurs, Emmanuel Denis entend aussi créer un bureau des temps. Il s'agit de décaler de 15 ou 30 minutes les entrées ou sorties de bureau pour fluidifier le trafic et encourager l'utilisation des transports en commun. Il souhaite aussi piétonniser les abords des écoles et trouver, au regard de la crise sanitaire, des solutions alternatives aux Ehpad.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu