Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Tours : le maire Christophe Bouchet maintient sa candidature et choisit les Verts pour adversaire

-
Par , France Bleu Touraine

Malgré la non-investiture LREM, Christophe Bouchet, le maire sortant de Tours, sera bien candidat à sa propre succession pour les élections municipales de Mars 2020. Le maire de Tours désigne même son adversaire dans cette campagne pour conquérir la mairie de Tours : Les Verts !

Christophe Bouchet est bien candidat à sa propre succession à la mairie de Tours.
Christophe Bouchet est bien candidat à sa propre succession à la mairie de Tours. © Maxppp - Guillaume Souvant

Christophe Bouchet est apparu en public mardi matin 8 octobre pour l'inauguration des "Jardins Perchés", un ensemble d'immeubles très innovants situés à Tours-Nord. 

Après cette inauguration, interrogé sur une éventuelle candidature à sa propre succession, le maire de Tours a répondu sans détours :"Dès octobre 2017 (lorsque Christophe Bouchet a été désigné pour succéder à Serge Babary élu sénateur), j'ai dit que je serais candidat à un nouveau mandat." 

Et le maire de Tours d'expliquer : "Les Tourangeaux ont compris que j'étais un homme de conviction ! on peut changer d'avis mais pas de conviction" dit-il, "j'ai la conviction forte que cette ville a besoin de stabilité, d'ambition, d'audace."

L'adversaire ce seront Les Verts 

Quant à savoir s'il est déçu que La République En marche n'en est pas fait son champion à Tours, le maire sortant affirme qu'il s'agit là " d'un acte politique d'En Marche, qui n'a pas souhaité que ça se déroule ainsi... dont acte !" explique Christophe Bouchet, "Il faut le prendre pour ce que c'est, moi j'avais la main tendue, elle n'a pas été prise."

"On se présentera aux électeurs avec un bilan solide et un projet solide" continue Christophe Bouchet avant de désigner ses adversaires : "Il va y avoir deux oppositions très fortes entre ce que sera notre liste et _la liste des Verts*_"  et d'insister "c'est là que va se situer le débat : avec d'un côté les Verts avec une écologie idéologique et dépensière, alors que nous nous croyons à une écologie pragmatique." 

Le maire sortant de Tours se réjouit dit-il encore de mener cette campagne passionnante avec son équipe "solidaire et loyale". 

Même si il affirme ne pas être déçu par LREM, il n'en reste pas moins que pas une seule fois, Christophe Bouchet ne cite la liste de la majorité présidentielle et choisit ces contradicteurs : Les Verts ! 

* Les Verts (plus précisément les Cogitations Citoyennes) qui ont tenu à réagir dans un communiqué :

Nous nous félicitons que Christophe Bouchet ait compris que la question écologique sera la question centrale des prochaines élections municipales.

Malheureusement, il sera difficilement convaincant puisqu'il est responsable avec son équipe d'avoir fait perdre la durée d'un mandat à la ville de Tours sur cette question écologique.

Pire:

-     En décidant de consacrer 10M€ sur 2 ans au remplacement du bitume dans les rues de Tours sans construire un nouveau plan de circulation avec des infrastructures sûres pour que les Tourangeaux puissent se déplacer à vélo en toute sécurité

-        En dépensant plus de 3 millions dans un plan lumière "colorée" qui avant 10 ans sera totalement démodé et ringard... 

-        En laissant passer plusieurs millions de subventions régionales pour entamer l'indispensable rénovation de nos passoires énergétiques.

-    En projetant le bouclage du périphérique qui coûtera plus de 150M€ tout en détruisant des terres cultivables et des zones humides regorgeant de biodiversité...

Il a réduit les marges de manœuvres nécessaires pour la transformation écologique de notre ville.

Au contraire de ces mauvaises dépenses, nous ferons une écologie ou chaque euro investi bénéficiera aux tourangeaux. Nous ferons une écologie qui réduira les inégalités sociales et géographiques de la ville. 

Contrairement à l'équipe actuelle incapable de travailler avec les habitants comme l'ont cruellement illustré les projets du haut de la Tranchée, des Halles et le fiasco de la rénovation de la place Dublineau, nous construirons avec tous les tourangeaux une ville écologique!

Cathy Savourey & Emmanuel Denis pour Les Cogitations Citoyennes de Tours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess