Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Tours : le RN aura bien une liste malgré un différent avec Debout la France

-
Par , France Bleu Touraine

Le rassemblement National emmené à Tours par Gilles Godefroy aura bien une liste à Tours. Elle sera déposée en Préfecture vendredi. On y trouve des adhérentes de Debout la France, ce qui ne plait pas aux instances départementales de Debout la France.

La liste RN à Tours sera déposée ce vendredi
La liste RN à Tours sera déposée ce vendredi © Maxppp - PQR/L'Alsace/Maxppp

Il y aura bien une liste du Rassemblement National à Tours pour les élections municipales du mois de mars prochain. Sa tête de liste Gilles Godefroy doit la déposer ce vendredi 14 Février en Préfecture. Une liste sur laquelle figure notamment des membres de "Debout la France". Le problème c'est que le parti de Nicolas Dupont Aignan en Indre-et-Loire dément tout rapprochement avec le Rassemblement National.

C'est un tweet de Gilles Godefroy qui a mis le feu aux poudres. La tête de liste RN annonce presque fièrement que sa liste est bouclée et qu'elle regroupe des adhérents de son parti, des sans étiquette et des DLF; autrement dit des membres de Debout la France. Dans un communiqué, le secrétaire départemental du parti de Nicolas Dupont Aignan dément catégoriquement. Il n'y a jamais eu d'alliance avec le parti de Marine Le Pen explique Alexandre Fernique. "Nous n'avons eu aucun contact avec le RN localement. On est très étonné de cette situation. On aurait pu discuter, peut-être pas une alliance ou une liste. Mais au moins avoir la décence d'appeler". 

Une menace d'exclusion de DLF pour les candidats qui restent sur la liste RN

Debout la France demande à ces personnes de se retirer de la liste sous peine d'être exclues. Gilles Godefroy, de son côté, reconnaît qu'il a été un petit peu maladroit dans son tweet, mais selon lui, c'est une tempête dans un verre d'eau. "On a pas fait d'accord avec DLF, mais des gens de DLF sont venus vers nous et on leur a ouvert notre porte". Gilles Godefroy qui parle de 4 à 6 personnes de DLF sur sa liste dont la numéro 2.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu