Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Tours : une partie de la gauche partira unie dès le 1er tour

-
Par , France Bleu Touraine

Du jamais vu à Tours. Une partie de la gauche va faire liste commune dès le premier tour des municipales de mars prochain. Ecologistes, socialistes mais aussi membres de la France Insoumise ont présenté leur union ce vendredi.

Les premiers noms de cette liste d'union de la gauche rassemblés ce vendredi à Tours
Les premiers noms de cette liste d'union de la gauche rassemblés ce vendredi à Tours © Radio France - Annabelle Wanecque

C'est historique à Tours, une grande partie de la gauche partira unie dès le 1er tour des municipales de mars prochain. Après des mois de tractations, et une campagne débutée séparément, écologistes, socialistes mais aussi membres de la France Insoumise et du mouvement Génération.s se sont finalement mis d'accord. Leur union a été officiellement présentée ce vendredi à la presse. 

40 à 45% des positions sur cette liste réservées à des citoyens non encartés

Fin novembre, l'écologiste Emmanuel Denis avait annoncé sur France Bleu Touraine que les conditions du rassemblement n'étaient pas réunies. Les dissensions sont donc loin désormais. De l'avis des quatre premières personnes qui figurent sur cette liste, c'est finalement la prise en compte des citoyens qui aurait permis le rassemblement. Cathy Savourey en est le symbole. Elle qui est non encartée est en 4ème position. "Les gilets jaunes sont le gradient supplémentaire. Avant il ne faut pas oublier qu'il y avait eu Nuit Debout. Il y a une _réelle envie des citoyens de récupérer la parole_". 

Sur cette liste en effet, on devrait trouver entre 40 et 45% de citoyens non encartés. Ce n'est pas le cas de la socialiste Cathy Munsch-Masset, en 2ème position. L'union de la gauche serait difficile à faire au niveau national reconnait-elle, mais au niveau local, les points d'accord sont plus nombreux. "Personne n'aurait compris qu'avec un projet similaire, convergent, des équipes ou des écuries partent parallèlement les unes aux autres". 

Une liste d'union soutenue officiellement par la France Insoumise, avec Bertrand Renaud, en 3ème position. Même si à Tours, il y aura bien une autre liste à gauche, celle emmenée par Claude Bourdin qui se réclame aussi, entre autres, de la France Insoumise. Aucune confusion possible pourtant pour Bertrand Renaud. "La France Insoumise soutient pleinement "Pour demain, Tours 2020" et ne soutient aucune autre liste. Toute personne qui s'en réclame ne le peut en réalité". 

C'est d'ailleurs ce soutien de la France Insoumise qui "nous a poussé à faire un plus grand rassemblement" reconnait aujourd'hui la tête de liste, l'écologiste Emmanuel Denis. 

Le programme de cette liste d'union sera dévoilé à la fin du mois. Il sera axé autour de trois grands thèmes, l'écologie, la démocratie, les solidarités. Le 11 février, la liste entière sera présentée lors d'un meeting dans le quartier des Fontaines à Tours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu