Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Municipales à Tramolé : polémique sur une augmentation des indemnités des élus sortants

Par

A quelques jours du second tour des élections municipales, lors du dernier conseil, le 11 juin dernier, Jean-Michel Drevet, maire sortant de Tramolé (Isère) et candidat à sa réélection, propose une augmentation des indemnités de ses adjoints. Un choix assumé qui passe mal auprès des autres listes.

Le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin (illustration) Le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin (illustration)
Le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin (illustration) © Radio France - Alexandre Marchi

"Le gouvernement a fait passer un décret en fin d'année dernière pour permettre d'augmenter les indemnités de fonctionnement des élus des petites communes" explique Jean-Michel Drevet, maire de Tramolé (750 habitants) depuis 2014 et candidat à sa réélection . Lors du dernier conseil municipal avant le second tour prévu le 28 juin*, il propose au vote une revalorisation du salaire de ses adjoints, adoptée à neuf voix contre trois. Une décision qui passe mal auprès des autres listes présentes à Tramolé.

Publicité
Logo France Bleu

"Cela concerne seulement le mois de juin, pour une somme de 80 euros pour mes quatre adjoints" - Jean-Michel Drevet, maire sortant de Tramolé

Dès le vote adopté par l'assemblée communale, David Chavet, tête de liste pour "Agissons ensemble pour Tramolé" conteste ce choix. "Nous trouvons cela choquant et particulièrement inopportun à cette date-là. Après le confinement, tout le monde a fait des efforts, y compris l'État et les collectivités locales" dit-il. Le candidat espère que "la préfecture fera son travail" pour juger ou non de la légalité de cette décision (vote initial sur une rétroactivité à compter de janvier 2020 puis modifiée en fin de conseil municipal pour le mois de juin).

loading

Jean-François Auzéau, chef de file de la liste "Une autre dynamique pour Tramolé" trouve lui aussi, avec son équipe, que "le moment est mal choisi". S'il est élu maire le 28 juin prochain, il propose "de ne pas être rémunéré, lui et son équipe au cours de la première année de mandature".

Un choix assumé

De son côté, Jean-Michel Drevet assume son choix et plaide la bonne foi. "J'ai proposé cette augmentation à mes quatre adjoints parce que je pense qu'ils le méritent après six ans de mandat. Personnellement, je ne vais pas toucher cette augmentation parce que je n'en ai pas besoin" explique-t-il. "Cela concerne seulement le mois de juin" dit-il. Au départ, il souhaitait que cette revalorisation soit rétroactive à partir du mois de janvier. "Mais on s'est rendu compte avec ma secrétaire de mairie que ce n'était pas possible" poursuit Jean-Michel Drevet. "On parle de 80 euros pour quatre personnes" conclut-il, en voulant éteindre la polémique.

Les trois candidats sont encore en lice pour le second tour des élections municipales. David Chavet a réuni 141 voix (41,71%), devant Jean-Michel Drevet, 32,54% des voix (110 votes) et Jean-François Auzéau (26,03% et 88 voix).

Le résultat de l'élection municipale

loading

_______________________________________________    
*Tramolé étant une commune de moins de 1000 habitants,
le scrutin municipal se déroule selon la règle du panachage. Chaque électeur choisit des candidats individuellement, pouvant être issus de listes différentes, voire des non-candidats.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu