Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

REPLAY: Municipales à Ustaritz revivez le débat de France Bleu Pays Basque, France 3 Euskal Herri et Sud-Ouest

-
Par , France Bleu Pays Basque

Ce vendredi, quatre candidats aux élections municipales d'Ustaritz se sont affrontés, à quatre semaines du premier tour, dans le cadre d'un grand débat organisé par France Bleu Pays Basque, Sud-Ouest et France 3 Euskal Herri.

De gauche à droite, Jean-Claude Saint-Jean, Bruno Carrère, Bruno Cendres, et Dominique Lesbats, candidats aux élections municipales à Ustaritz en mars 2020
De gauche à droite, Jean-Claude Saint-Jean, Bruno Carrère, Bruno Cendres, et Dominique Lesbats, candidats aux élections municipales à Ustaritz en mars 2020 © Radio France - Anthony Michel

France Bleu Pays Basque, Sud Ouest et France 3 Euskal Herri organisaient ce vendredi à Ustaritz le second débat public sur les enjeux des élections municipales à la salle Bilgune. Ce vendredi 14 février entre 18h et 20h, les quatre têtes de liste ont été interviewés par les journalistes des trois médias : 

  • Bruno Carrère, "Uztaritze Bai"
  • Jean-Claude Saint-Jean, "Ustaritz avec bon sens"
  • Dominique Lesbats, "Ustaritz avenir"
  • Bruno Cendres, "Ensemble pour Ustaritz"

Ils ont répondu aux questions d'Yves Tusseau (France Bleu Pays Basque), Thomas Villepreux (« Sud Ouest ») et René Garat (France 3 Euskal Herri) entre 18h et 20h sur de nombreuses thématique: l'urbanisme, la mobilité, la fiscalité, etc.

Le débat à réécouter en intégralité.

Ustaritz ville dortoir ?

Dominique Lesbats: "Le nouveau PLU qui a enlevé énormément de nouveau terrains constructibles pour les artisans contribue à faire que cette ville peut être plus dortoir qu'auparavant.

Bruno Cendres: "Je suis arrivé il y a 23 ans,  y'avait 5 hôtels, un camping, aujourd'hui, il n'y a plus rien . On part sur cet effet ville dortoir. Y'a les moyens pour lutter contre ça."

Jean-Claude Saint-Jean: "A Ustaritz, y'a de l'emploi, avec des entreprises, des maisons de retraite, dire le contraire, ça montre une méconnaissance de son territoire. Elle grandit trop vite certes, mais moi je m'oppose à l'imagine qu'on veut faire porter à Ustaritz. Ustaritz c'est de la forêt, de la verdure. On doit développer notre potentiel agricole"

Bruno Carrère: "Dans une ville dortoir, il n'y a rien qui se passe, et ici ce n'est pas le cas. Les chiffres sont là pour dire qu'il y a peu d'emploi, y'a une vraie vie associative, et des commerces." 

Circulation et bouchons depuis Ustaritz, fatalité ?

Bruno Carrère: "C'est une compétence de l'agglo, je suis un défenseur de l'agglo, elle a fait augmenter la fréquence des bus et des trains"

Bruno Cendres: "Le cadencement a doublé depuis le mois de décembre, le problème c'est qu'on arrive sur la gare de Bayonne, il faudrait mettre une gare à Glain. C'est intéressant de développer tous les transports en commun, que ce soit le train ou le bus, le problème c'est que les bus sont dans les bouchons. Il faut du site propre".

Dominique Lesbats: "Ce sont des bus en sites propres avec voie dédié qui permettraient d'aller au travail".

Jean-Claude Saint-Jean: "La problématique est réelle, notre rôle d'élu c'est de porter la parole à la région qui gère le train"

Bruno Carrère: "Il y aura bien une ligne interne autour de la rentrée qui desservira Ustaritz et Jatsou"

Jean-Claude Saint-Jean: "On doit trouver des solutions au tout voiture dans Ustaritz".

Bruno Cendres: "Pour venir sur le centre d'Ustaritz en voie verte c'est très compliqué, il faut développer ça"

Urbanisme

Bruno Cendres: "Quand on regarde le PLU de Dominique Lesbats, il était très permissif, la seule solution qu'il y avait à mettre en place, c'était une modification, en 6 ans, plus de 1000 logements créés, le PLU a permis ça, on n'a pas mis les barrières qu'il fallait. Je suis opposé que des terrains bâtis, deviennent agricoles ou naturels"

Jean-Claude Saint-Jean: "Il faut limiter la consommation de surface agricole, on consomme trop de foncier en France, il faut réfléchir au niveau des communes. L'ancien PLU de Dominique Lesbats ne respectait pas l'agriculture, on peut accueillir, mais il faut le faire dans de bonnes conditions".

Dominique Lesbats: "Une simple modification du PLU aurait permis de limiter la constructibilité de certains terrains. 492 logements quand j'étais maire, plus du double lors du mandat écoulé" 

Bruno Carrère: "On avait un potentiel de 4000 habitants supplémentaires avec le PLU de D. Lesbats, donc il fallait modifier le PLU, qu'on fasse en sorte que l'urbanisation se fasse dans le centre bourg. On a continué à construire trop à cause de l'ancien PLU, on a économisé plus de 600 logements.

Bruno Cendres: "C'était urgent d'agir pour arrêter ces constructions, je partage l'idée de faire une révision du PLU, il fallait la faire, il était trop permissif, mais il fallait agir vite"

Jean-Claude Saint-Jean: "Tout n'est pas critiquable, mais ce PLU a été mené dans une certaine opacité, certains Uztariztar se sont retrouvés lésés, des terrains achetés qui ont perdu leur valeur, et ça a remis en cause des partages de famille"

Dominique Lesbats: "Quand on parle de logements sociaux, je pense qu'on a été très vite quand on a élaboré ce PLU, je pense à la question du bail réel solidaire, c'est pratiqué dans de nombreuses communes, je pense que c'est une bonne réflexion qui aurait pu être mené" 

Tourisme

Bruno Cendres: "Je pense que Ustaritz est idéalement placé, je pense qu'il faut développer le tourisme sur la commune, il faut développer l'hébergement et je pense que ça passe par un camping, je pense qu'il faut développer aussi le lac de la Gravière. Nous sommes sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, on a pas mal de gens qui passent sur la commune, et il faut développer autour de ça." 

Jean-Claude Saint-Jean: "Ustaritz c'est la capitale historique du Labourd, je pense qu'on a un véritable patrimoine, on doit développer ce qu'est et a été Ustaritz"

Dominique Lesbats: "Ce que nous avons prévu c'est de rénover Gazteluar, l'ancienne mairie pour la transformer en musée, je pensais autour du maïs, et qui pourrait servir de salle d'exposition"

Bruno Carrère: "On a une architecture, on a besoin d'une locomotive, pour pouvoir faire venir du monde".

Transition écologique

Jean-Claude Saint-Jean: "Je pense que c'est important de développer les circuits courts, ça permet de faire vivre des exploitants agricoles, ça permet de fournir de l'alimentation de qualité et courte à nos citoyens" 

Dominique Lesbats: "Nous avons prévu de mettre des panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux, de changer les véhicules communaux en électriques" 

Bruno Cendres: "Je regarde l'histoire d'Ustaritz, c'est énormément de moulins, aujourd'hui je pense qu'on peut essayer de réhabiliter un moulin en centrale hydroélectrique, c'est difficile mais je pense qu'on peut y arriver" - "Ca existe déjà, y'en a 2 de centrales hydroélectriques" lui répond Jean-Claude Saint-Jean.

Bruno Carrère: "C'est une nécessité, c'est même plus un choix, ça se travaille au niveau des actions communales, ça se travaille de manière globale avec l'agglo, il faut agir sur les déchets, sur la mobilité, avec les mobilités douces, le photovoltaïque".

Jean-Claude Saint-Jean: "Je pense qu'il va falloir recenser les bâtiments communaux qui peuvent recevoir du photovoltaïque, la forêt doit être partagée et être une énergie renouvelable et faire petites centrales pour chauffer au bois."

Les finances

Dominique Lesbats: "Si j'étais resté en 2014, la commune serait certainement moins endettée" sous les rires et sifflets dans le public.

Jean-Claude Saint-Jean: "il fallait faire un audit des finances suite au mandat catastrophique de D. Lesbats, y'aura donc un audit, on suivra les préconisations, et on s'adaptera, il faut chercher des ressources extérieures" 

Bruno Cendres: "On part avec un projet, si on peut le financer entièrement on le fera, sinon on fera du public privé. Sur les impôts, les nouveaux habitants ont permis de baisser la dette, ces nouveaux habitants ont des besoins, et leurs impôts ils doivent servir à ces besoins "

Bruno Carrère: "Sur les impôts, y'a une trajectoire de la cour des comptes avec un taux qui reste stable, puis ça baissera quand même... mais c'est une baisse de la hausse actuelle".

Jean-Claude Saint-Jean: "La capacité d'investissement est quasiment nulle, il va falloir dire aux habitants que ça va être compliqué, que pendant 2 ans, on stabilise"

Dominique Lesbats: "Si je suis élu, le PLU sera révisé, uniquement pour les terrains constructibles des terrains familiaux"

L'agglomération, bonne ou mauvaise chose ?

Jean-Claude Saint-Jean: "J'étais sur un système fédératif, y'a eu des choix qui ont été fait, elle est en train de se construire, il doit y avoir une reconnaissance des conseillers municipaux par territoire, et de l'écoute et je pense qu'on va être obligés de repartir sur une certaine autonomie des territoires qui étaient peut être les anciennes communautés de communes"

Dominique Lesbats: "Si j'étais à l'agglo j'essaierais d'influencer pour qu'Ustaritz y ait sa place"

Bruno Cendres: "Maintenant elle est là, on va faire avec, mais ça a recentralisé le pouvoir"

Bruno Carrère: "En 3 ans, on a vu des avancées, des premiers pas sur le transport collectif, sur l'amélioration des services de la cantine, pour un campus du sport à Ustaritz"

La place de la langue basque

En 2014, Bruno Carrère a voulu faire de la langue basque une langue officielle dans la commune, très rapidement retoqué par les services de l'état.

Bruno Carrère: "On savait que les services de l'état aller s'en saisir, et qu'il y avait peu de chance que ça passe, ça nous a permis de faire un cadre d'action"

Bruno Cendres: "C'était une mesure symbolique !"

Dominique Lesbats: "On a prévu d'instaurer une traduction simultanée dans les conseils municipaux en langue basque, nous continuerons à soutenir les ikastola (esclamations dans la salle)".

Jean-Claude Saint-Jean: "Je crois que le basque a tout a y gagner en s'ouvrant aux autres et en restant compréhensible, ce n'est pas en imposant les choses qu'on réussit. On soutient la formation des adultes, des ikastolas, sur la formation en bilingue".

Bruno Carrère: "On a commencé par ouvrir une filière bilingue dans une école, on a aidé les agents communaux à apprendre, on a financé des bourses pour l'apprentissage, on va aller encore plus loin".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu