Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Vauvert : le Rassemblement national dépose une plainte contre le maire sortant Jean Denat

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Selon Jean-Louis Meizonnet, adversaire de Jean Denat, et le député européen Gilbert Collard, le maire sortant socialiste aurait tenté de s'approprier des voix en échange d'une promesse d'embauche. De son côté, Jean Denat se dit serein et refuse toute polémique.

La mairie de Vauvert
La mairie de Vauvert © Radio France - Sylvie Duchesne

La campagne pour les élections municipales à Vauvert se retrouve devant la justice ! Le candidat du Rassemblement national Jean-Louis Meizonnet  et Gilbert Collard, au nom de la fédération RN du Gard, déposent plainte contre Jean Denat. Selon eux, l'actuel maire socialiste, candidat à sa propre succession, aurait tenté de s'approprier des voix en échange d'une promesse d'embauche. Cette supposée pratique a été dévoilée dans une vidéo postée sur Facebook par une habitante de la ville qui se présente comme une lanceuse d'alerte.

Pour Gilbert Collard, les faits supposés méritent d'être portés devant la justice : "Il y a une infraction possible, je dis bien possible, car c'est à la justice de se prononcer. C'est une infraction au code électoral pour le fait d'obtenir par don ou échange de voix, un emploi ou des promesses d'argent etc. Ce sont des faits, de mémoire, qui sont passibles d'une peine de prison de un an et d'une amende".

De son côté, Jean Denat refuse toute polémique et se dit serein : "Jean-Louis Meizonnet, le candidat du Rassemblement national, refuse tout débat parce qu'il n'a rien à dire aux Vauverdois et il a fait le choix de pourrir la campagne. Nous avons fait constater toutes les preuves par huissier, nous sommes à la disposition de la justice et nous ne nous laisserons pas voler la campagne". 

Pour mémoire, à l'issue du premier tour de l'élection municipale la liste de Jean Denat avait devancé celle de Jean-Louis Meizonnet de 85 voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu