Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Vesoul: une candidate accuse le maire d'avoir malmené un membre de son équipe de campagne

-
Par , France Bleu Besançon

L'ancienne adjointe au maire de Vesoul Marie-Dominique Aubry, désormais candidate aux municipales, accuse Alain Chrétien d'abus d'autorité. Il aurait humilié publiquement un bénévole de son équipe de campagne, qui distribuait des tracts dans le centre-ville. Ce qu'Alain Chrétien dément.

Marie Dominique Aubry et son équipe de campagne sur le lieu de tractage où vendredi un bénévole aurait été malmené par le maire Alain Chrétien.
Marie Dominique Aubry et son équipe de campagne sur le lieu de tractage où vendredi un bénévole aurait été malmené par le maire Alain Chrétien. © Radio France - Jean-François Fernandez

Vesoul, France

Marie Dominique Aubry, ex-première adjointe au maire de Vesoul et candidate aux prochaines élections municipales  accuse Alain Chrétien d’abus d’autorité. Selon elle, le maire de Vesoul aurait confisqué abusivement des tracts qu’un de ses jeunes militants distribuait vendredi dernier en ville. Selon les déclarations du bénévole, Alain Chrétien se serait prévalu de sa qualité d'officier de police judiciaire pour exiger que le jeune homme lui ouvre son sac, pour ensuite s'emparer de tous les tracts qui s’y trouvaient.  

"Le bénévole mettait dans les boîtes aux lettres des invitations pour l'inauguration de notre local de campagne lorsqu'il a été interpellé par le maire de Vesoul ", raconte Marie-Dominique Aubry, "il  lui a dit qu'il était officier de police judiciaire et qu'il voulait savoir ce qu'il avait dans son sac." Selon la candidate, le bénévole, décrit comme "une personne un peu plus fragile que les autres"  a été très choqué par l'attitude du maire qui l'a "alpagué" devant tout le monde.  

Une main courante déposée au commissariat

Le militant "traumatisé par ce qu'il a vécu" a dû recourir à un soutien psychologique, selon Marie-Dominique Aubry qui qualifie l'attitude du maire de Vesoul d'indigne et lamentable. "Lorsque vous êtes Officier de Police Judiciaire, vous ne faites pas d'abus de pouvoir, personne ne mérite d’être intimidé, humilié, écrasé de cette manière sur la voie publique , a fortiori dans le cadre d'une campagne municipale" ajoute l'ancienne première adjointe, qui a déposé une main courante au commissariat de Vesoul pour dénoncer les faits. 

Elle en appelle au sens des responsabilités et à la dignité du maire de Vesoul, "pour un débat démocratique respectueux des personnes et des opinions". Alain Chrétien de son côté dément formellement avoir agi de la sorte, il qualifie ces accusations d'"hallucinantes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu