Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : à Villers-les-Nancy, le maire et son opposant font liste commune, les Verts veulent surprendre

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Situation rare à Villers-les-Nancy à quelques jours des élections municipales, François Werner, le maire sortant accueille sur sa liste son opposant socialiste Pascal Jacquemin. Cyrille Perrot, ancien adjoint, entend bien créer une petite surprise.

Pascal Jacquemin a décidé de s'unir à son ancien adversaire François Werner à Villers-les-Nancy
Pascal Jacquemin a décidé de s'unir à son ancien adversaire François Werner à Villers-les-Nancy © Radio France - CEDRIC LIETO

A Villers-les-Nancy (Meurthe-et-Moselle), deux listes se font face à moins de trois semaines du premier tour des élections municipales le 15 mars prochain : celle du maire sortant François Werner, élu en 2014, et celle de l'écologiste Cyrille Perrot. Mais la particularité de ce scrutin, c'est que l'on retrouve sur la liste de François Werner un certain Pascal Jacquemin, ancien maire socialiste de la commune de 2001 à 2014. Les deux anciens adversaires font liste commune.

58 bulletins de vote les avaient séparés il y a 6 ans. En 2020, François Werner et Pascal Jacquemin sont sur la même profession de foi. L'ex-maire socialiste avait eu des mots durs pendant la dernière campagne : "comme quoi de temps en temps, il faut savoir tourner sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer". Pascal Jacquemin dit avoir appris à connaitre François Werner pendant 6 ans dans l'opposition : "il gagne tout doucement, il se bonifie un peu comme les bons vins mais comme je lui ai dit, si je suis pas d'accord, je lui dirai".

François Werner lors de sa victoire en 2014
François Werner lors de sa victoire en 2014 © Maxppp - Alexandre Marchi

Ecouter les opinions contraires

Pascal Jacquemin promis à une place de conseiller métropolitain en cas de victoire. Pour le maire sortant, François Werner, il a fallu expliquer ce ralliement : "je comprends que cela puisse surprendre. Choquer ? J'en doute un peu plus parce que personnellement, j'ai toujours aimé les opinions notamment quand elles sont contraires". En face, une liste verte et socialiste, menée par Cyrille Perrot, ancien adjoint de Pascale Jacquemin, pas forcément surpris de se retrouver contre son ancien collègue : "de là à le comprendre, je ne vais pas jusque là. Je pense qu'il a fait un choix dicté plutôt par la Métropole et une envie de continuer à y travailler plutôt que de travailler pour les Villarois. Nous, ce qu'on souhaite, c'est d'abord s'intéresser au quotidien des Villarois".

Cyrille Perrot entend l'emporter à Villers-les-Nancy
Cyrille Perrot entend l'emporter à Villers-les-Nancy © Radio France - CEDRIC LIETO

Cyrille Perrot qui veut surtout appuyer sur la transition écologique de la commune, les mobilités et la préservation du Jardin botanique qui sera grignoté par le projet de tram du Grand Nancy. Cyrille Perrot convaincu qu'il peut créer la surprise et faire chuter un François Werner dont on parle comme candidat crédible à la présidence de la Métropole.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess