Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales Amiens : un colistier de Julien Pradat soupçonné de viol ?

-
Par , France Bleu Picardie

Accusé de viol par son ex-compagne, un colistier d'Amiens c'est l'tien, la liste conduite par Julien Pradat et Evelyne Becker aux élections municipales à Amiens se serait engagé à démissionner en cas de victoire

La commission d'éthique de la liste a été saisie.
La commission d'éthique de la liste a été saisie. © Maxppp - Marion Boisjot

Evelyne Becker et Julien Pradat qui mènent la liste d'Union de la gauche pour le deuxième tour des élections municipales à Amiens confirment l'information qui commence à circuler sur les réseaux sociaux et dans les milieux politiques. "La commission d'éthique d'Amiens c'est l'tien a été saisie" explique Evelyne Becker. La candidate à la mairie d'Amiens ajoute "qu'à ce jour ce sont des allégations et qu'aucune plainte n'a été déposée". Selon nos informations l'homme accusé de viol par son ex-compagne se serait engagé devant la commission d'éthique à démissionner en cas de victoire de la liste. 

Les têtes de liste  auraient été prévenues

Les faits remonteraient à 5 ou 6 ans. Toujours selon nos informations, l'ex-compagne du colistier pourrait porter plainte après le deuxième tour des élections municipales. Elle aurait prévenu les têtes de liste Julien Pradat et Evelyne Becker, mais c'était trop tard semble-t-il pour retirer le nom de cette personne qui ne figure pas dans le haut de la liste mais tout de même en position éligible. 

Dans un communiqué ( lire ci-dessous ) publié ce mercredi 10 juin , Amiens c'est l'tien  évoque des allégations à l'encontre, non pas d'un colistier, mais de plusieurs membres de la liste :

"Suite à un certain nombre d’accusations qui circulent sur les réseaux sociaux, ACLT vous informe que dès que la direction de campagne a pris connaissance d’allégations à l’encontre de membres de la liste d’ACLT, ces membres, en accord avec la direction de campagne, se sont mis en retrait des élections.   Les candidat.es d’ACLT, une fois élu.es, lutteront contre toutes les formes de violence et de discrimination (genre, origine, milieu social, orientation sexuelle, handicap) aux côtés des associations engagées au quotidien dans ces luttes et en créant une maison de l'égalité qui formera les habitants, les élu.es et les salarié.es de la ville au travers d'actions de sensibilisation,

La liste Amiens c'est l'tien est qualifiée pour le deuxième tour des élections municipales le 28 juin prochain dans une triangulaire avec Brigitte Fouré maire sortante UDI et Renaud Deschamps, sans étiquette.  

Amiens c'est l'tien a recueilli 25,5% des voix au 1er tour derrière Brigitte Fouré 29,8% et devant Renaud Deschamps 11%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess