Infos

Municipales au Barcarès : tous contre Ferrand

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon lundi 10 mars 2014 à 12:10

Le paquebot Lydia au Barcarès
Le paquebot Lydia au Barcarès © Mathieu Ferri / Radio France

Quatre listes sont en course contre Alain Ferrand, très critiqué pour sa gestion de la ville. Face à un clan élu au premier tour depuis 1995, la tâche ne s'annonce pas facile. Tout dépend d'une éventuelle union des opposants au second tour, s'il y a second tour.

La course à l'Hôtel de Ville s'annonce disputée cette année au Barcarès. Quatre candidats défient le maire sortant, Alain Ferrand. Lui ou sa femme ont été élus dès le premier tour à chaque scrutin municipal depuis 1995. Une popularité dans les urnes malgré les affaires judiciaires ou inéligibilité.

Les quatre opposants semblent bien décidés aujourd'hui à en finir avec ce qu'ils appellent le "système Ferrand". Ils dénoncent la politique menée depuis des années, l'électoralisme, les projets immobiliers, l'image de la ville, ou encore sa dette. Mais dans cette campagne on parle peu, voire pas du tout des programmes : c'est la tête du maire qu'on veut, quitte à provoquer une alliance de la gauche au Front National au second tour, s'il y en a un.

L'union, c'est le souhait de Véronique Pastoureau (UMP), Claude Got (divers gauche), et Daniel Philippot (Front National). Si Véronique Pastoureau s'interroge toujours sur un éventuel rapprochement avec le FN, Claude Got ne se pose pas la question : "je ne vois pas pourquoi le Front National qui est aujourd'hui dans l'opposition ne ferait pas partie d'une équipe de salut public, pour une opération mains propres. "

Yvan Naya (liste Citoyen Barcarésien) est lui plus mesuré, et n'est pas favorable à une "opposition frontale " à Alain Ferrand, qui serait selon lui "stérile et contre-productive ".

Alain Ferrand, de son côté, reste silencieux, et ne répond pas à la presse.

Reportage sur le marché du Barcarès

Partager sur :