Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales au Havre : "Dans une démocratie, la légitimité n'est pas de crier plus fort" pour Edouard Philippe

Le Havre, France

Edouard Philippe, le Premier ministre, a remporté le duel qu'il l'opposait au communiste Jean-Paul Lecoq pour ce second tour des municipales. Sa liste a obtenu près de 59% des voix. Edouard Philippe a répondu aux questions de France Bleu Normandie.

Edouard Philippe s'impose au Havre dans son duel
Edouard Philippe s'impose au Havre dans son duel © Radio France - Amélie Bonte

A l'issue du deuxième tour des élections municipales au Havre, c'est Edouard Philippe, le Premier ministre, à la tête d'une liste divers centre qui s'est imposé au détriment du communiste Jean-Paul Lecoq.  Edouard Philippe s'est dit "très heureux". Il a estimé que "la légitimité issue du scrutin démocratique impose beaucoup de devoir, de concentration et de travail. Notre équipe veut être à la hauteur de cette confiance donnée par ce scrutin très net."

La légitimité c'est d'aller voter - Edouard Philippe

"Dans les mois qui ont précédé, il y a eu beaucoup de questions autour de la démocratie. Certains ont indiqué qu'ils se sentaient peu entendus. J'ai vu beaucoup de gens qui pensaient que la légitimité c'était de crier plus fort mais dans un pays démocratique, la légitimité ce n'est pas de crier plus fort, la légitimé c'est d'aller voter et c'est l'équipe qui a la majorité qui met en oeuvre un projet qui a été expliqué et c'est ce qui s'est passé aujourd'hui  au Havre. Les Havrais ont fait le choix du Havre", commente Edouard Philippe alors que dans le hall de la mairie, certains soutiens de Jean-Paul Lecoq ont hué le Premier ministre.

Des coups de fil... d'importance 

Edouard Philippe raconte qu'il a eu son prédécesseur à la mairie, Antoine Ruffenacht, en ligne. "Il était content je crois et probablement assez fier. J'ai été formé par Antoine, j'ai pour lui tendresse, affection. Quand il est heureux , je le suis aussi." Le Premier ministre reconnait avoir eu également Emmanuel Macron au téléphone et d'ajouter : "Comme je ne révèle jamais le contenu de mes conversations avec le président, vous ne saurez pas ce qui s'est dit."

Edouard Philippe doit rencontrer ce lundi matin le chef de l'Etat. Il pourrait être question de son avenir à Matignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu