Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales au Havre : quelle politique pour les quartiers ?

Tous les jours avant le premier tour des élections municipales, France Bleu Normandie vous propose de découvrir une ville, un enjeu et les réponses des candidats. Aujourd'hui, au Havre, quelle politique pour développer et améliorer la vie dans les quartiers ?

Au Havre, chaque quartier a son identité souvent bien affirmée
Au Havre, chaque quartier a son identité souvent bien affirmée © Radio France - Bénédicte Courret

Chaque matin  France Bleu Normandie vous envoie une carte postale d'une ville pour y découvrir les enjeux des élections municipales. Au Havre, la plus grande ville de la région Normandie, nous avons choisi la thématique des quartiers. Car Porte Océane, chaque quartier a son identité propre, parfois très affirmée mais il y a aussi des problématiques communes.

ECOUTEZ Bon baisers du Havre, reportage d'Amélie Bonté

Des quartiers oubliés ?

Ce reportage débute dans le quartier de l'Eure, près de l'entrée de ville. Un quartier populaire où j'ai rencontré Valérie qui vit là depuis 29 ans. Je lui ai demandé si il faisait bon vivre quartier de l'Eure.

Moi je m'y plaît parce que je suis là depuis longtemps mais y faire bon vivre, non je ne dirai pas ça."

Ce sentiment d'oubli, Mikael Moreau, le connaît bien. Il est colistier sur la liste Rassemblement National Le Havre. Il vit à la cité dite Chicago qui va être détruite afin d'y aménager un parc paysager et sportif. Son quartier il "l'a dans le coeur":

Notre quartier est sale, il manque aussi de la sécurité. On est un quartier oublié. Il faudrait les mêmes sommes d'argent alloués à chaque quartier, que tous les habitants du Havre aient la même possession des lieux."

De l'argent pour tous les quartiers, c'est aussi l'ambition de la liste Le Havre Ecologie - demain commence aujourd'hui. Mathieu Brasse est colistier d'Alexis Deck :

Il y a eu jusqu'à présent deux poids, deux mesures, nous ce n'est pas notre volonté. Des dispositifs pas très compliqués existent, par exemple remettre des lieux culturels sur l'ensemble des quartiers du Havre."

Alors y-a-t-il des Havrais de seconde zone ? L'actuelle majorité municipale rejette cette idée et préfère louer la richesse des quartiers havrais. Florence Thibaudeau-Rainot est colistière sur la liste d'Edouard Philippe. Pour elle, la vie de quartier passe aussi par la scolarité des enfants et dans la dernière mandature, elle l'affirme, toutes les écoles ont été traitées à la même enseigne.

Tous les ans, c'est plus de 3 millions € investis dans les écoles quelque soit les quartiers. Nous voulons aussi rénover une place par an dans chaque quartier car c'est l'endroit où l'on partage la vie de son quartier."

Comment désenclaver les quartiers ?

Quartier de l'Eure, j'ai rencontré Chekouna qui sort de la boulangerie. Il aime son "petit quartier bien gentil" où il vit depuis 1973. Pour cet habitant, la possibilité d'avoir une ligne de tramway qui passe par ici serait un avantage. Cette troisième ligne de tramway qui permettrait un désenclavement, certains la voudrait également. C'est le cas des habitants de Sanvic, en ville haute. Patrice Gallien est président d'une association qui défend les intérêts de Sanvic :

C'est un quartier pavillonnaire mais il est aussi éloigné du centre. N'étant ni un quartier sensible, ni central, Sanvic est oublié des investissements municipaux."

Son association interpelle via un questionnaire les sept candidats à la mairie du Havre, certains ont déjà répondu.

Davantage d'écoute des habitants

Ces habitants des quartiers, il faut savoir les écouter pour fédérer les colères, c'est ce que revendique la candidate Lutte Ouvrière, Magali Cauchois :

Ce qui fait une grande partie des problèmes des habitants de ces quartiers, c'est d'abord le chômage."

Une précarité qui s'est étendue dans certains quartiers, ce que constate Hady Dieng, colistière de Jean-Paul Lecoq, sur la liste Un Havre Citoyen. Elle vit au Mont-Gaillard depuis 41 ans, un quartier où "il fait bon vivre" selon elle mais qui a beaucoup évolué : 

Les gens qui viennent vivre au Mont-Gaillards aujourd'hui sont issus de classe plus modeste. Il y a moins de mixité sociale et moins de mixité dans les origines. Il faut penser avec les habitants de ces quartiers, travailler avec eux et surtout les entendre."

Et pour ça, la liste Vivons Le Havre a aussi des propositions. Horya Zerrouki est colistière de Guillaume Milert :

Il nous tient à coeur de remettre en place des comités de concertation citoyenne, initiés à l'époque d'Antoine Rufenacht mais arrêtés en 2014."

Ce sont bien les habitants qui auront le dernier mot... en 2014, pour rappel l'abstention était de 53% au Havre.

ECOUTEZ ce que propose Béatrice Canel-Depitre du Parti Animaliste pour les quartiers

Les municipales 2020 au Havre
Les municipales 2020 au Havre © Radio France - Jade Peychieras
Choix de la station

À venir dansDanssecondess