Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales au Mans : que veulent les candidats pour la culture ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Si la sécurité et l'écologie sont au centre des débats, la culture est souvent oubliée ou très peu mise en avant par les candidats aux élections municipales, au Mans. Tour d'horizon des propositions.

La galerie égyptienne du musée de Tessé au Mans
La galerie égyptienne du musée de Tessé au Mans © Radio France - Christelle Caillot

A trois semaines du scrutin des municipales au Mans, les candidats multiplient leur propositions en terme de sécurité et d'écologie. C'est un peu la surenchère à celui qui aura le plus de policiers municipaux ou à celui qui va planter le plus d'arbres. La culture arrive bien loin derrière dans les programmes de campagne et il arrive même que parfois, les propositions soient mélangées avec le tourisme et le sport.

Alors que faut-il améliorer pour la culture pour la ville du Mans ? État des lieux des propositions des candidats.

Stéphane Le Foll  (PS) veut un grand plan de rénovation des équipements culturels, comme le Conservatoire, la Médiathèque, et Cité du Cirque. Le maire sortant souhaite que Le Mans soit candidate pour être « Capitale française de la Culture » en 2021. L'actuel maire du Mans veut donner la priorité à la culture pour tous (scolaires, seniors, publics éloignés, personnes handicapées) et partout dans la ville. Il souhaite aussi le maintien et le renouvellement de la Nuit des Chimères et reconduire les Soirs d’Été. 

Marietta Karamanli (députée socialiste, non investie par le PS) veut faciliter l'accès aux salles de concert pour les jeunes et créer un centre de la culture des peuples premiers. La députée socialiste veut aussi créer une cité des arts, créer aussi des écoles municipales de la culture et des sciences, sur le modèle de celles de sport qui existent déjà. Elle souhaite aussi donner aux écoles la possibilité financière d'effectuer des sorties pédagogiques culturelles par la gratuité du transport urbain pour les élèves et les accompagnateurs jusqu'au collège. Elle veut aussi élargir les horaires d'ouverture des médiathèques et bibliothèques pour permettre notamment aux étudiants et aux actifs de  fréquenter ces  lieux après 18h30. Elle souhaite aussi poursuivre le partenariat avec Musée du quai Branly.

Isabelle Sévère (EELV) espère mettre à l’étude une école municipale des pratiques artistiques pour que chaque jeune ait accès à une activité artistique.  Elle veut aussi une municipalité dynamique et partenaire des projets économiques, culturels, de recherche et d’innovation porteurs de solutions d’avenir".

Gilles Guerchet (LREM), s'il est élu, proposera la candidature du Mans pour y accueillir une antenne du Louvre. Ildésire créer des espaces de pratiques urbaines pour la danse et le street-art. 

La maison du pilier rouge au cœur de la cité Plantagenet au Mans - Aucun(e)
La maison du pilier rouge au cœur de la cité Plantagenet au Mans - @villelemans

Mettre en valeur la cité Plantagenêt

Audrey Dolo Canal (liste dite d'ouverture, soutenue par la députée macroniste Pascale Fontenel-Personne) souhaite amplifier la saison des Chimères et réveiller la cité Plantagenêt avec des animations des métiers de l'artisanat médiéval. Et si vous faites 70 heures de bénévolat par an, vous recevrez 250 euros sous forme de billetterie de spectacle, d'aide au permis de conduire ou sur une formation Bafa. Elle souhaite aussi faciliter l'émergence des talents locaux.

Et sur la cité Plantagenêt, Emmanuel Bilquez (candidat soutenu par LR) veut créer une parcours de déambulation dans la cité, développer l'offre culturelle qui n'est pas assez reconnue selon lui et ouvrir la médiathèque 7 jours sur 7.  

Marie James (liste le Mans en commun, soutenue notamment par la France insoumise) veut installer des séances de cinéma dans les quartiers des Sablons et de l'épine. 

François Méril (UPR) donnera une place gratuite par habitant et par an pour le théâtre, les musées ou une autre manifestation culturelle.

Le vieux Mans au cœur de la cité Plantagenet - Radio France
Le vieux Mans au cœur de la cité Plantagenet © Radio France - Christelle Caillot

Julien Geffard (issu de la droite) veut mettre en place une commission d'attribution de la culture, pour les associations et l'utilisation des salles de spectacle. Il souhaite aussi faire un parcours entre les acteurs de la culture et les élèves des écoles et des collèges de la ville. Il souhaite aussi une programmation culturelle plus riche tout au longe de l'année.

Le candidat de Lutte ouvrière Yves Cheère souhaite avant tout que les enfants sachent lire en sortant de l'école primaire et rendre plus accessible la culture dans les milieux populaires. Pour cela, il voudrait mettre en place une politique tarifaire attractive notamment pour les places de cinémas. 

Enfin, Louis de Cacqueray-Valmenier, du Rassemblement national, voit dans la culture un enjeu de "cohésion" pour la population et d'attractivité, notamment touristique. Il propose de relancer les Cénomanies, de rendre les musées de la ville gratuits un dimanche par mois et d'ouvrir la médiathèque Louis Aragon le dimanche. Le budget de la culture est essentiellement constitué de fonctionnement, qu'il "s'engage à réduire de 1% par an" pour favoriser l'investissement. Louis de Cacqueray-Valemenier était l'invité de France Bleu Maine ce lundi matin. Il a précisé vouloir financer en partie son programme en supprimant les subventions aux associations qui "promeuvent l'immigration massive".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu