Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales au Touquet : trois listes fusionnent pour tenter de renverser Daniel Fasquelle

-
Par , France Bleu Nord
Le Touquet-Paris-Plage, France

Trois des quatre listes qualifiées pour le second tour ont fusionné, au Touquet, face à Daniel Fasquelle. Elles souhaitent un changement de méthode pour diriger la station balnéaire, face à un mur de difficultés économiques, après la crise sanitaire. Le scrutin est délicat pour le député LR.

Trois listes ont fusionné pour tenter de prendre la mairie du Touquet à Daniel Fasquelle, le député LR
Trois listes ont fusionné pour tenter de prendre la mairie du Touquet à Daniel Fasquelle, le député LR © Radio France - Matthieu Darriet

Le second tour des élections municipales est passionnant au Touquet, sur la Côte d’Opale.  Avec l’ombre d’Emmanuel Macron, l’encombrant résident de la station balnéaire, qui plane au-dessus de ce scrutin, c’est de voir Daniel Fasquelle en difficulté qui attire les regards. 

Déjà, lors des dernières législatives, le député Les Républicains avait senti le vent du boulet passer. Cette fois, lui qui avait laissé son siège de maire à son ancienne adjointe Lilyane Lussignol, indique clairement qu’il renoncera à l'Assemblée, pour être pleinement  maire du Touquet, s’il est élu.

Hervé Pierre, Juliette Bernard et Olivier Lebeuilly briguent la mairie du Touquet, après fusion de leurs trois listes.
Hervé Pierre, Juliette Bernard et Olivier Lebeuilly briguent la mairie du Touquet, après fusion de leurs trois listes. © Radio France - Matthieu Darriet

Il joue donc son va tout face à une alliance composée des trois autres listes qui sont fusionné et qui pèsent près de 62 % des voix du premier tour. L'ancienne élue Juliette Bernard mène cet attelage avec les deux autres têtes de listes réunis, le chef d'entreprise Olivier Lebreuilly et l'ancien policier Hervé Pierre. Ils veulent tourner la page, au Touquet.

"Aujourd'hui c'est une seule personne qui décide de tout ce qui va se passer au Touquet, dénonce Juliette Bernard. Les autres n'ont qu'à suivre et mettre le doigt sur la couture du pantalon. Il faut que les Touquettois participent davantage à l'avenir de la station."

Daniel Fasquelle annonce qu'il va renoncer à l'Assemblée nationale, pour se consacrer à la mairie du Touquet, s'il est élu.
Daniel Fasquelle annonce qu'il va renoncer à l'Assemblée nationale, pour se consacrer à la mairie du Touquet, s'il est élu. © Maxppp - Christophe Morin

C'est donc un front contre lui, constate Daniel Fasquelle : "J'avais proposé une alliance à quatre face à la crise, car les mois qui viennent vont être difficiles pour les finances de la ville, pour les commerçants, pour les restaurateurs et pour les hôteliers. Ils ont refusé cette union sacrée à quatre."

En réalité, c'est : tous unis contre Daniel Fasquelle.

Au Touquet, avec les résidents secondaires, il y a plus d’électeurs que d’habitants. Il y a 4.462 résidents permanents, c'est donc 1. 200 en moins en dix ans ! Ce qui fait réagir Olivier Lebreuilly : "Le jour où il n'y aura plus suffisamment d'habitants à l'année, les commerçants ne pourront plus vivre toute l'année. Il y a aujourd'hui des Lillois, des Amiénois et des Parisiens qui sont prêts à venir s'installer au Touquet.  Il y a 10. 000 logement au Touquet."

La Covid nous a montré qu'on est une ville où on peut faire du télétravail, c'est là-dessus que nous devons travailler. 

C’est la méthode de l’équipe actuelle que les opposants contestent, notamment autour du pari très risqué du Palais des congrès, rénové, avec son déficit annuel d’un million d’euros. Une stratégie qu’assume Daniel Fasquelle.

Le député se dit mieux placé pour faire face à l’après-Covid : "Le Touquet s'est embelli, s'est dynamisé, a été plus attentif à chacun depuis dix ans. Et nous voulons continuer et ne pas briser cet élan qui a été donné et que tout le monde salue."

Je présente une équipe expérimentée qui sera capable de tenir le manche pour renforcer cette dynamique enclenchée depuis dix ans.

Après l’élection, le sort de la Communauté d’agglomération (Communauté d'agglomération des deux baies en Montreuillois) devra être tranché, avec Berck et Montreuil, qu’il est question de quitter. La décision sera prise en fin d’année. Les opposants à Daniel Fasquelle sont moins pressés d’en partir.  

Les résultats du 1er tour

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu