Politique

Municipales à Besançon: la gauche s'inscrit dans la continuité dans son programme

Par Ugo Tourot, France Bleu Besançon samedi 15 février 2014 à 16:25

L'équipe de campagne au complet était présente dans la salle Nelson Mandela à Planoise ce samedi
L'équipe de campagne au complet était présente dans la salle Nelson Mandela à Planoise ce samedi © Radio France - Ugo TOUROT

Jean-Louis Fousseret a dévoilé son programme pour les municipales devant son équipe de campagne, salle Nelson Mandela à Planoise ce samedi matin. Pas de grandes surprises ni de révélations fracassantes, le candidat PS reste fidèle à sa ligne de conduite affichée lors de son précédent mandat, avec un accent porté sur la sécurité

On ne change pas la recette du succès. Cela pourrait être le credo de Jean-Louis Fousseret.Le maire sortant qui brigue un troisième mandat a dévoilé son programme dont les grands axes étaient déja plus ou moins connus:  le pouvoir d'achat, l'emploi, mais aussi l'écologie et la solidarité .

250 propositions qui se veulent "efficaces et proches des gens" .

Une vingtaine de gardes urbains et une trentaine de caméras de vidéosurveillance supplémentaires

Devant l'ensemble de son équipe de campagne réunie au grand complet dans la salle Nelson Mandela dans le quartier Planoise à Besancon ce samedi matin, Jean-Louis Fousseret a réaffirmé sa volonté de lutter contre le cumul des mandats.

Jean-Louis Fousseret: "Saint-Jacques est le coeur de la ville et doit rester un lieu de vie"

Côté économie, il affirme que les impôts locaux n'augmenteront pas pendant son mandat s'il est élu . Concernant l'emploi, il prévoit notamment de renforcer l'attractivité économique en séduisant de nouvelles entreprises sur le pôle santé de Témis (biomedical).

Reportage

Reportage France Bleu Besançon

Parmis les autres thèmes abordés, il y a aussi la question de la politique d'urbanisme et du devenir de l'ancien hôpital Saint-Jacques . Actuellement, une étude est en cours pour la reconverstion de ces bâiments dont la majeur partie sont classés au patrimoine historique.Plusieurs idées ont été évoquées, mais les locaux pourraient prochainement accueillir une maison de retraite.

Michel Loyat, adjoint à l'urbanisme à la mairie de Besançon

Interview

Certains bâtiments non classés pourraient être détruits pour laisser la place à un parc qui se prolongerait jusqu'à la rivière du Doubs.

Le PS, accompagné des écologistes et du Parti communiste souhaientent que Besançon devienne une "smart city" , traduisez une ville connectée.

Une "maison du numérique" sera créée, des bornes wifi gratuites seront installées. Le raccordement de la fibre optique est prévu pour 2017 dans la capitale comtoise.

Partager sur :