Politique

Municipales à Bordeaux : le triomphe d'Alain Juppé

France Bleu Gironde lundi 24 mars 2014 à 6:00

Alain Juppé à la mairie de Bordeaux après sa large victoire dès le premier tour des municipales.
Alain Juppé à la mairie de Bordeaux après sa large victoire dès le premier tour des municipales. © Radio France - Stéphanie Brossard

À Bordeaux, Alain Juppé a remporté l'élection municipale dès le premier tour avec 60,9 % des voix. Vincent Feltesse, candidat PS et principal opposant au maire-sortant, ne dépasse pas les 23 %.

C'est une victoire écrasante pour le maire de Bordeaux. Alain Juppé a été réélu dès le premier tour pour un quatrième mandat avec près de 61 % des voix. En 2008, date des précédentes élections municipales, le candidat UMP avait été élu avec 56,6 % des suffrages. Il obtient là son "meilleur score" et n'a pas boudé son plaisir devant les journalistes.

"Je n'ai bu que de l'eau ce soir mais je vais m'accorder une coupe de Champagne." — Alain Juppé

Municipales à Bordeaux : "Ca n'est pas la victoire d'un parti ou d'un clan, c'est la victoire de Bordeaux"

Dans la foulée de l'annonce des résultats, Alain Juppé a tenu à remercier ses "équipiers" qui l'ont accompagné tout au long de cette campagne "longue, intense et joyeuse" .

Mais pour le maire de Bordeaux, "il y a une deuxième victoire ce soir" . Celle de la CUB.

Sur internet aussi, le candidat victorieux a partagé son enthousiasme :

Large défaite pour le PS

De son côté, Vincent Feltesse s'est incliné en ne récoltant que 22,58 % des suffrages. Un score largement inférieur aux résultats du précédent candidat PS, Alain Rousset. En 2008, il avait dépassé les 34 %.

Suite à l'annonce des résultats, le candidat PS a reconnu sa défaite depuis sa permanence bordelaise. "Le résultat est là" , a-t-il reconnu. Vincent Feltesse a tenu à souligner l'importance de l'abstention dans ces élections, qu'il considère comme "le premier parti de France" . À Bordeaux, le taux d'abstention atteint 44,7%, soit six points de plus qu'en 2008.  

" Dans le conseil municipal, mon positionnement sera collectif en apportant des propositions des idées et de l'innovation "

Le candidat PS a déploré le basculement à droite de certaines communes de la CUB telles que le Taillan-Médoc, Artigues-près-Bordeaux ou Ambès.

"Il faut un sursaut de la gauche, de toutes les gauches." — Vincent Feltesse  

Un appel qu'a également lancé la numéro 2 sur la liste du PS et ministre bordelaise en charge des personnes âgées, Michèle Delaunay, dans son discours de soutien à Vincent Feltesse.

"Les forces de gauche doivent se mobiliser pour lui redonner une majorité dans toute la mesure du possible. La mobilisation doit être extrêmement forte." — Michèle Delaunay

Malgré la défaite, Vincent Feltesse continue d'y croire.

 

Municipales à Bordeaux : Alain Juppé acclamé après sa victoire