Politique

Municipales à Bordeaux : Vincent Maurin dans la peau du troisième homme

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde vendredi 14 février 2014 à 17:59

Municipales 2014 : Vincent Maurin candidat du Front de Gauche
Municipales 2014 : Vincent Maurin candidat du Front de Gauche © IJBA - Anthony Rivat

Le candidat du Front de gauche à Bordeaux est crédité de 7% des intentions de vote dans le sondage FRANCE BLEU GIRONDE / Sud Ouest / TV7 publié jeudi. Un bon résultat selon Vincent Maurin qui se présente comme le candidat anti-gouvernement.

L'idée émise cette semaine d'un possible gel des salaires des fonctionnaires pourrait bien le servir. Vincent Maurin mène son bonhomme de chemin dans cette campagne des municipales à Bordeaux.

Le candidat du Front de gauche a pris le risque de partir en solitaire. Encadré d'un côté par la liste du président socialiste de la Communauté Urbaine de Bordeaux Vincent Feltesse, et de l'autre par celle de l'ancien candidat à la Présidentielle 2012 Philippe Poutou, le sondage publié jeudi par France Bleu Gironde, Sud Ouest et TV7 démontre qu'il parvient tout de même à exister.

"L'électorat de gauche ne se mobilise pas avec la gauche gouvernementale que représente Vincent Feltesse. Cet électorat veut que ça change à Bordeaux mais aussi que ça change partout." — Vincent Maurin

A Bordeaux, le Front de gauche arrive pour le moment en troisième position, en tête des "petites" listes. Devant le Front national de Jacques Colombier crédité de 6 % des intentions de vote et le NPA de Philippe Poutou (3 %).

"Il y a un pont entre les difficultés quotidiennes des habitants et la façon dont il faut imaginer une ville de Bordeaux plus solidaire et égalitaire, avec beaucoup plus de services"

Vincent Maurin aura l'occasion de développer son programme sur France Bleu Gironde (100.1) le 27 février prochain puisqu'il sera l'invité d'une matinale spéciale de 7 h 30 à 8 h 30. 

Les candidats aux élections municipales à Bordeaux :

Stéphane Boudy (PIC)Jacques Colombier (FN)Vincent Feltesse (PS)Alain Juppé (UMP)Vincent Maurin (Front de gauche)Philippe Poutou (NPA)Fanny Quandalle (Lutte ouvrière)

Vincent Maurin : "Il faut que ça change à Bordeaux mais aussi partout en France"

Partager sur :