Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales : ce qu'il faut retenir du débat à Lille

-
Par , France Bleu Nord

Les 3 candidats au second tour ont débattu, ce lundi matin, sur France Bleu Nord : la maire sortante Martine Aubry (PS), le conseiller municipal sortant Stéphane Baly (EELV) et Violette Spillebout (LREM).

Violette Spillebout (LREM), Martine Aubry (PS) et Stéphane Baly (EELV)
Violette Spillebout (LREM), Martine Aubry (PS) et Stéphane Baly (EELV) © Radio France - Antoine Barège

Après 3 mandats, Martine Aubry est en grand danger. La mairie socialiste de Lille depuis 2001 est arrivé en tête au 1er tour (30%), talonnée par son ex-allié écologiste, Stéphane Baly (25%), Violette Spillebout, la candidate LREM, fermant la marche (18%). Ce lundi matin, les 3 finalistes du second tour ont débattu en direct sur France Bleu Nord autour de deux grands thèmes : les mobilités et le commerce.

Réécoutez le débat d'entre-deux-tours à Lille

Faut-il piétonniser la Grand' Place 

C'est un point de désaccord entre Martine Aubry et ses deux opposants au second tour : conserver du trafic automobile, même faible, sur la Grand' Place de Lille. La maire sortante PS craint que piétonniser le centre-ville n'aboutisse à faire de Lille une ville-musée sans habitants alors que ses adversaires prônent une ville apaisée, un atout pour dynamiser le commerce, l'hôtellerie, la restauration.

Interdire les SUV ?

C'est l'une des propositions du candidat EELV : bannir les SUV et les voitures diesel à l'horizon 2025 de Lille. 

C'est pas être contre les SUV, ce sont les véhicules les plus dangereux.

"Quand un piéton, un cycliste est heurté par un SUV, les risques de décès sont plus élevés qu'avec une voiture normale", explique Stéphane Baly. "Il faut construire des alternatives et avoir le courage de dissuader, voire d'interdire l'entrée de certains véhicules".

Le terme de courage politique a été repris par Martine Aubry qui a rappelé au candidat écologiste qu'il ne l'avait pas assez soutenue en 2016 lors du nouveau plan de déplacement urbain : "Je n'ai pas vu un Vert nous soutenir, dans un tweet mais jamais lors des 27 réunions publiques avec les habitants. On a supprimé 40% du trafic qui traversait Lille, nous avons mis du stationnement payant. Il faut mettre en place la ZFE (zone à faible émission qui excluera en 2021 les voitures avec vignette Crit'Air 4 et 5) mais nous demandons des éléments compensatoires". 

Il n'y a pas que ceux qui ont les moyens qui peuvent faire la transition écologique.

Faut-il interdire les voitures les plus polluantes ?

Il faut aider ceux qui n'ont pas de moyens aujourd'hui et qui ont encore besoin d'une voiture parce qu'il n'y a pas encore assez de transports en commun.

Le plan de circulation est plein d'aberrations, a été fait de façon brutal au sortir des vacances en 2016

"La mairie reste complètement fermée aux revendications des commerçants et des Lillois. Les réunions publiques où on présente des projets déjà tout ficelés, les Lillois n'en peuvent plus, ils en ont marre, ont envie d'être écoutés".

Quel commerce développer à Lille ?

Avec la crise sanitaire et économique actuelle, le commerce est un secteur qui a beaucoup souffert. Entre grands projets commerciaux et priorité donnée au local, les candidats livrent leur vision, leur modèle économique de développement pour la ville

Pour Stéphane Baly (EELV), "il faut impérativement arrêter de se dire qu'on va développer le commerce en proximité et parallèlement développer la construction en périphérie" :

Lillénium sera destructeur d'emplois. Il faut arrêter la construction de centres commerciaux en périphérie.

Ecoutez la passe d'armes Aubry-Baly autour de Lille-Sud

Situer Lillénium en périphérie de la ville alors que le centre commercial est situé au début du quartier Lille-Sud a fait bondir la maire PS Martine Aubry

Je suis intéressée d'entendre que Lillénium, c'est extra-ville. C'est vrai que mettre les pieds à Lille-Sud, c'est rare pour vous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu