Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Douai: ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats sur France Bleu Nord

-
Par , France Bleu Nord

Les quatre candidats en lice à Douai pour le second tour des municipales ont débattu ce vendredi sur France Bleu Nord. Comment rendre la ville de nouveau attractive alors qu'elle est passée sous la barre des 40.000 habitants? Voici leurs réponses.

 La ville avait basculé à gauche en 2014 avec l'élection du socialiste Frédéric Chéreau en 2014
La ville avait basculé à gauche en 2014 avec l'élection du socialiste Frédéric Chéreau en 2014 © Radio France - Odile Senellart

Les Douaisiens auront à choisir dimanche pour le second tour entre quatre candidats :

  • Frédéric Chéreau, 45 ans, maire de Douai depuis 2014, arrivé en tête au 1er tour avec près de 25% des voix avec sa liste "Union de la gauche", soutenue par le Parti Socialiste, le Parti Communiste et Europe Ecologie les Verts.
  • Coline Craeye, 31 ans, sa liste "divers centre" soutenue par LREM, le Modem et Agir est arrivée 2ème au premier tour avec 19,62% des suffrages
  • Thibaut François, 30 ans, candidat de la liste Rassemblement National, il est arrivé 3ème au 1er tour avec 16,4% des voix
  • François Guiffard, 27 ans, à la tête de la liste Divers gauche, il est arrivé 4ème au 1er tour avec 16,24% des voix. L

Réécoutez le débat en intégralité entre les 4 candidats

Les quatre candidats ont débattu ce vendredi sur France Bleu Nord sur la question de l'attractivité de la Cité des géants qui est passée sous la barre des 40.000 habitants avec un centre ville décrit par certains comme en perte de vitesse. La question de la redynamisation du centre ville était déjà au cœur de la campagne en 2014. Le maire sortant, Frédéric Chéreau, a défendu sur France Bleu Nord son bilan. Il rappelle qu'un plan a été présenté au conseil municipal en 2018 qui a permis à Douai de recevoir plusieurs millions de subventions. Il défend une approche globale en agissant sur de nombreux aspects:  le logement, les permis de louer, la réhabilitation de l'ancienne caserne Caux, la rénovation de la rue de la mairie ou encore la mise en place d'aides directes à l'installation des commerçants. Selon lui, la tendance commence à s'inverser:  "Depuis 1968, la population baisse, mais depuis 2017, il semble qu'elle se stabilise". 

Améliorer l'accessibilité au centre-ville

Les trois autres candidats insistent tous sur la nécessité d'améliorer l'accessibilité au centre ville. François Guiffard, le candidat divers gauche propose par exemple la gratuité des transports en commun, dans un premier temps le week-end. La candidate soutenue par LREM fait le même constat, elle estime que le centre-ville est quasiment devenu un "repoussoir". Elle veut par exemple améliorer la communication pour que les automobilistes sachent mieux où ils peuvent se garer. Outre la situation des commerces, elle dénonce aussi la pression fiscale, trop forte selon elle, qui pèse sur les ménages et les dissuaderait de s'installer à Douai. Elle s'engage à geler la pression fiscale, et donc à ce qu'il n'y ait pas de hausse des impôts. 

Le candidat RN Thibaut François insiste pour sa part sur le nombre important de commerces qui ont fermé dans le centre-ville. Il propose la mise en place du stationnement gratuit ainsi qu' un allègement de la pression fiscale sur les commerçants. Des mesures nécessaires selon lui "si on veut éviter que les gents aillent dans les grandes surfaces en dehors de Douai." Il dénonce le fait que Douai soit devenue "une petite ville" selon ses termes, marquée par "_une hémorragie des habitants_". Outre les questions liées au stationnement et aux commerces en centre-ville, les candidats font différentes propositions pour réveiller le centre ville. Le candidat divers gauche François Guiffard propose par exemple la création d'un nouveau lieu à vocation culturelle, d'un espace de co-working ou encore la tenue d'un marché de Noël,. 

Tous les candidats favorables à une hausse des effectifs de la police municipale 

Le point fait consensus entre tous les candidats. Alors que les chiffres de la Préfecture du Nord montrent une forte hausse de la délinquance sur l'arrondissement de Douai en 2019 (+52% de cambriolages par exemple), les quatre candidats proposent d'augmenter le nombre d'agents de la police municipale, au nombre de 13 aujourd'hui. C'est sans surprise le candidat RN Thibaut François qui propose la hausse la plus forte: il veut doubler les effectifs et généraliser la vidéoprotection. Coline Craeye, la candidate divers-centre fait des propositions assez similaires: augmenter le nombre d'agents de la police municipale, elle souhaite aussi passer à 200 caméras dans toute la ville et mettre en place un centre de supervision urbain: "Mettre des caméras sur le terrain, c'est bien, mais mettre des agents derrière les écrans en temps réel pour qu'ils puissent agir immédiatement, c'est mieux." Le candidat divers gauche François Guiffard estime qu'il faut "marcher sur ses deux jambes" en matière de sécurité, en alliant prévention et répression. Ces trois candidats demandent à ce que les heures de présence de la police municipale soit élargies pour être présents aux heures où les délits sont commis. 

Les habitants appelés à faire de la délation? 

Le maire socialiste sortant Frédéric Chéreau s'oppose pour sa part à ce que la police municipale soit mobilisée la nuit: "il faut qu'il y ait un vrai partage entre la police municipale et la police nationale. La police municipales n'est pas là pour faire du judiciaire, des arrestations, des flagrants délits." En revanche, l'une de ses propositions a vivement fait réagir les autres candidats. Frédéric Chéreau s'est dit favorable à ce que les habitants fassent remonter via la police municipale des informations, notamment sur le trafic de drogues. Coline Craeye, la candidate divers-centre, a vivement réagi, accusant le maire à inciter les habitants à faire de la délation. "Ce n'est pas aux habitants de prendre ce risque", estime la candidate. 

Frédéric Chéreau propose lui aussi de développer la police municipale et l'installation de caméras mais il insiste pour sa part sur l'importance de la prévention, "surtout après le confinement où beaucoup de familles sont dans des situations très difficiles, il faut créer peut-être dès cet été des chantiers de jeune pour permettre à certaines familles de remettre du beurre dans les épinards". Il estime que la médiation est également un élément déterminant et propose que la ville ait à l'avenir ses propres médiateurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu