Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : ce qu'il faut retenir du premier tour dans les Côtes-d'Armor

Comme ailleurs en France, le premier tour des élections municipales a été marqué par une hausse de l'abstention dans les Côtes-d'Armor. Plusieurs maires ont été élus dès le premier tour. A Saint-Brieuc, la gauche arrive en tête.

L'essentiel dans les Côtes-d'Armor.
L'essentiel dans les Côtes-d'Armor. © Radio France - Benjamin Fontaine

Moins important que dans les autres départements bretons, pour ce premier tour des élections municipales, l'abstention pointait tout de même à 52,6% au dernier décompte de 17h dans le département des Côtes-d'Armor.

Coup de tonnerre à Paimpol

Il faut d'abord retenir la réélection facile, dès le premier tour à Dinan, de Didier Lechien. Le maire sortant obtient 66 % des voix. A Loudéac Bruno Le Bescault obtient un plébiscite avec plus de 62 % des suffrages. A Paimpol, c'est un coup de tonnerre. Il n'y aura pas de troisième mandat pour Jean-Yves de Chaisemartin battu de 21 voix par la conseillère régionale socialiste Fanny Chappé. Un recours sera certainement déposé.

A Saint-Brieuc, ce n'était pas arrivé depuis très longtemps, la gauche arrive en tête avec Hervé Guihard (31,8%) qui bénéficie de la désunion au centre. Les listes de Richard Rouxel et Corentin Poilbout sont en effet au coude-à-coude derrière lui. Elles pourraient (car on le sait tout est possible en politique) se rapprocher au second tour. L'abstention a été très forte : plus de 62 % dans la capitale briochine. Il faut ajouter que le Rassemblement National perd son unique siège au conseil municipal.

Trois listes à Lamballe pour le second tour

A Lamballe, trois listes se maintiennent mais celle de gauche, menée par Philippe Hercouët, héritier du maire sortant Loïc Cauret, semble en meilleure position pour l'emporter au second tour. N'oublions pas la petite commune de Saint-Potan près de Dinan où nous avons suivi les coulisses de la campagne. Tous les candidats de l'unique liste sont élus avec des scores de 89 à 94%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu