Politique

MUNICIPALES : cinq candidats du Mans débattent sur France Bleu Maine

France Bleu Maine mercredi 19 mars 2014 à 17:21

Election municipale au Mans : Le grand débat de France Bleu Maine
Election municipale au Mans : Le grand débat de France Bleu Maine © Radio France

C'est l'une des rares confrontations directes entre le maire sortant et ses adversaires avant le 1er tour des élections municipales. Les candidats ont pu marquer leurs différences sur des préoccupations très concrètes des Manceaux.

Autour de la table pour ce grand débat des municipales : Jean-Claude Boulard, le maire sortant (union de la gauche et des écologistes), Alain Pigeau (union de la droite et du centre), Christelle Morançais (UMP), Ariane Henry (Front de gauche) et Louis Noguès (Rassemblement Bleu Marine).

Les trois autres têtes de liste ont été interrogées avant le débat et leurs interviews diffusées dans la matinale de France Bleu Maine.

La place de la voiture en ville

Après une actualité marquée par un pic de pollution aux particules fines, le sujet s'imposait : quels sont les leviers d'action pour un maire ? Quelle position sur la gratuité des transports publics ? Quelle place pour le vélo ? Le stationnement au Mans a fait beaucoup réagir.

Le débat du Mans : la place de la voiture en ville

La garantie de la desserte TGV du Mans

C'est l'un des enjeux des années à venir, après la mise en service de la ligne grande vitesse entre Rennes et Connerré. Sur la nécessité de défendre cette desserte, les candidats se rejoignent : "c'est un sujet qui dépasse les clivages politiques ", répondent-ils en coeur. Et tous sont tombés d'accord pour renvoyer Louis Noguès à l'étude des dossiers lorsqu'il évoque la création d'une nouvelle gare à Connerré... un projet qui n'existe pas. "Je ne peux pas vous dire où je l'ai lu ", reconnaît Louis Noguès.

Le débat du Mans : la desserte TGV

La fiscalité

Dans un contexte de baisse annoncée des dotations de l'Etat, comment garantir une stabilisation, voire une baisse des taux d'imposition ? Là encore, Louis Noguès n'avance pas de chiffre. Alain Pigeau répond "attractivité et croissance ". Pour Ariane Henry, il faut "une révolution fiscale, avec une vraie justice de l'impôt". Christelle Morançais assure que son programme peut être financé sans augmenter les impôts, notamment sur la création d'une police municipale : "La tranquilité publique, aujourd'hui, c'est 2 millions. Il faut seulement 1 million de plus pour une police municipale ". "Et votre piscine olympique à 55 millions ? ", l'interrompt alors le maire sortant, Jean-Claude Boulard. "C'est 15 millions ", rétorque la candidate UMP.

Le débat du Mans : la fiscalité et la baisse des dotations de l'Etat

La culture 

L'offre culturelle au Mans est-elle assez diverse ? Pour Ariane Henry, il "ne faut pas penser la culture que comme lien social. Et puis il y a beaucoup de grands événements, mais le reste de l'année ? ". Christelle Morançais se dit favorable à la création d'une salle pour les musiques actuelles ; "ce n'est pas la demande, ce que veulent les acteurs, c'est un réseau de cinq salles ", rappelle Jean-Claude Boulard. Louis Noguès y va de sa critique envers le forum philosophique "Le Monde-Le Mans" ("de la propagande, on n'y invite jamais d'intellectuel de droite ", dit-il) et dit vouloir la création d'une structure privée indépendante pour la diffusion des oeuvres culturelles. "Privatiser la culture? ", s'étonne Alain Pigeau. "La culture doit être un bien commun, il n'est pas question pour nous de rentrer dans cette démarche. Par contre, il faut être ambitieux et nous ferons la Cité de la musique ".

Le débat du Mans : la culture

Michel Pézeril, candidat divers gauche pour les municipales au Mans

Pascal Le Port, candidat du Parti ouvrier indépendant pour les municipales au Mans

Yves Chéere, candidat de Lutte ouvrière pour les municipales au Mans