Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales dans l’Yonne : les maires de villages face aux changements

-
Par , France Bleu Auxerre

Dans notre série "Rendez-vous en mairie" les maires nous parlent de leur fonction et de comment elle a évolué. En quelques années, les responsabilités, les outils et certaines règles ont changé.

Laurent Chat, élu à Looze depuis 2001, est un maire à l'aise avec les supports numériques et la dématérialisation des documents
Laurent Chat, élu à Looze depuis 2001, est un maire à l'aise avec les supports numériques et la dématérialisation des documents © Radio France - Thierry Boulant

Laurent Chat, le maire de Looze (Yonne), une commune de 455 habitants, près de Joigny, est en fonction depuis 19 ans. Cet  ingénieur des travaux publics de 53 ans, vie plutôt bien les évolutions de la fonction. La dématérialisation de tous les documents touchant aux finances par exemple ne lui pose aucun problème.  

Difficile de déconnecter

Désormais son ordinateur portable ne le quitte plus. C'est pratique, mais ça veut aussi dire qu'il ne déconnecte jamais vraiment :  "maintenant avec l’ordinateur portable, je m’aperçois que je travaille deux à trois heures tous les soirs chez moi. On lit les mail, on dissèque tous les courriers qu’on peut recevoir de la préfecture ou de la trésorerie et ça fait lourd !".    

La maîtrise de l'informatique devient indispensable pour le maire qui doit par ailleurs approfondir en permanence ses connaissances dans de nombreux domaines. «Le métier de maire se professionnalise de plus en plus, analyse Colette Lerman, 72 ans, la maire de Deux Rivières, une "nouvelle commune" de 1300 habitants entre Auxerre et Vermenton, "même pour un petit village où on doit être spécialiste de tout, ce qui n’est évidemment pas le cas. Même quand on s’entoure de spécialiste, il faut quand même pouvoir juger de ce qu’on vous dit."     

Les communautés de communes : un apport positif

D'autres évolutions, facilitent la vie des maires et de leurs administrés, pour Colette Lerman, les communautés de communes, par exemple, leur apporte un appui non négligeable. « Par exemple pour des installations d’assainissement extrêmement coûteuses, une petite commune ne pourrait pas toute seule gérer un problème comme ça. C’est donc un apport positif."

Le poids relatif des villages

L’intervention de la communauté de commune n’est pas toujours aussi positive. Le maire subit parfois la colère de ses administrés alors qu'il n'a pas le pouvoir de changer les choses. "Nous à Vincelles, on subit les gens du voyage" explique Michel Fouinat, le maire ce village de presque 1000 habitants dans l’Auxerrois, "et le maire de l’agglo ne fait rien.", poursuit-il, "il n’y a pas d’aire de Gens du voyage. Je me suis fait engueuler tout l’été pour ça et je ne peux rien faire.  Nous avons une voix, mais comme toutes les autres communes et face à Auxerre, elle ne pèse rien.

La loi engagement et proximité, promulguée en décembre dernier pourrait remettre de l'ordre dans tout ça, elle a notamment pour objectif de placer les maires au cœur de l'intercommunalité,  de mieux les former et de les sécuriser dans leurs décisions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu