Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales dans les Deux-Sèvres : la tendance des listes citoyennes

-
Par , France Bleu Poitou

Dans les Deux-Sèvres, des collectifs se montent en vue de présenter des listes citoyennes aux élections municipales de 2020. Il y en a à Niort, mais aussi à La Crèche par exemple.

Des listes citoyennes sont en train de se monter dans plusieurs communes des Deux-Sèvres
Des listes citoyennes sont en train de se monter dans plusieurs communes des Deux-Sèvres © Radio France - Noémie Guillotin

Ces élections municipales de 2020 sont marquées par l'apparition de listes "citoyennes". Des collectifs regroupent des habitants qui veulent s'engager. Avec l'envie de "faire de la politique autrement" comme c'est indiqué dans le communiqué du "Collectif citoyen créchois".  

On ne veut pas personnaliser la politique

Et pour le membre de ce collectif qui nous répond, cela commence par ne mettre en avant personne et ne pas diffuser son nom. "On ne veut pas personnaliser la politique. On veut que le cœur de notre action ce soit le programme et la co-construction". Le programme d'abord, les personnes qui le porteront ensuite.

Une co-construction qui se retrouve aussi chez le collectif "Solidaires par nature" qui dit vouloir "une véritable alternative à gauche" à Niort. "Tout le monde a le même niveau d'importance, personne ne tire la couverture dans le collectif. C'est important que tout se décide collégialement. C'est soumis au vote et c'est comme ça qu'on avance", raconte Guillaume Bernardeau, Niortais de 35 ans, syndicaliste à la CGT non encarté dans un parti politique.

Redonner le pouvoir aux habitants

Une dimension collective qui se retrouve dans la manière de vouloir gérer une ville. "On veut redonner du pouvoir aux habitants, les mettre dans la boucle de tous les systèmes d'information. Leur donner le droit de décider. En utilisant peut-être le référendum ou en mettant en place des conseils d'habitants avec un budget à gérer", explique le membre du collectif citoyen créchois. La Crèche où Philippe Mathis se présente à un deuxième mandat.

Pour le politologue poitevin Dominique Breillat, "on se trouverait presque dans la suite du mouvement des gilets jaunes mais vu d'une autre façon avec cette volonté de beaucoup de citoyens de pouvoir être partie prenante sur les décisions". Avec une particularité aussi sur Niort "une ville autrefois dominée par le parti socialiste. Maintenant, le PS est éclaté et il y a pour beaucoup une place à prendre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu