Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales de 2020 à Châteauroux : Antoine Bonneville candidat en attendant l'investiture "La République En Marche"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

C'est le deuxième candidat officiellement déclaré pour l'élection municipale à Châteauroux : Antoine Bonneville a décidé d'officialiser sa candidature, en devançant l'investiture attendue de "La République en Marche".

Antoine Bonneville est le deuxième candidat officiellement déclaré à la mairie de Châteauroux
Antoine Bonneville est le deuxième candidat officiellement déclaré à la mairie de Châteauroux © Radio France - Kévin Blondelle

Châteauroux, France

On se doutait qu'Antoine Bonneville avait décidé de passer la vitesse supérieure pour préparer sa candidature à la mairie de Châteauroux. Cette démission de la présidence de la CCI régionale devait permettre au patron des éclairages publics Lenzi à Argenton-sur-Creuse de consacrer plus de temps à une entreprise en plein développement. Mais en filigrane, il y avait donc aussi une volonté de travailler sur un autre projet : la conquête de la mairie de Châteauroux. 

Et après des mois de spéculations et de murmures, qui au fil des semaines se sont transformés en "secret de Polichinelle" le doute, ou ce qu'il restait, est maintenant levé : Antoine Bonneville qui se présente comme un homme de centre-droit, " un gaulliste très social ", Chiraquien de coeur, se lance dans la bataille. Initialement, le candidat espérait décrocher ce lundi soir à Paris l'investiture de son parti "La République En Marche" , mais le bureau exécutif a reporté sa décision concernant Châteauroux et d'autres villes de la région. Une décision pourrait être prise le 7 octobre prochain. Sans attendre la bannière LREM, Antoine Bonneville part donc à l'assaut de la mairie de Châteauroux !

Agé de 62 ans, Antoine Bonneville est donc le PDG de Lenzi, une des marques d'éclairage public les plus réputées au monde. Une entreprise fondée en 1933 et qui s'est installée à Argenton-sur-Creuse en 1993. Après avoir connu son heure de gloire au milieu des années 50, en remportant notamment le marché de l'éclairage public de Paris, Lenzi a été rachetée par le groupe Philips en 1990. En 2004, Antoine Bonneville reprend un atelier de production qui sommeille et  redonne ses lettres de noblesse à la marque, en la tournant vers l'innovation et l'international. Une société en pleine croissance et dont le savoir-faire a été une nouvelle fois remarqué :  depuis 2014 Lenzi est labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant". Son patron se présente comme un passionné d'économie et de formation. Entre 2008 et 2017, il a d'ailleurs été le président de l'ADESI-Ecocampus, l'association pour le développement de l'enseignement supérieur dans l'Indre.

Je constate jour après jour la perte de richesse de notre territoire

Antoine Bonneville nous explique sa démarche

Antoine Bonneville, "macroniste" depuis le début souligne que son expertise en tant que chef d'entreprise et son demi mandat à la tête de la CRCI (Chambre Régionale de Commerce et d'industrie) lui ont permis d'établir un diagnostic précis du territoire de l'Indre et de Châteauroux. L'objectif pour lui maintenant, c'est de finaliser la construction d'un groupe, d'une équipe pour porter un projet qui sera notamment axé sur l'emploi et la formation, la transition écologique et l'environnement et une amélioration de la démocratie locale : " Vous verrez, vous serez surpris par nos idées, nos projets ! " lance, le regard malicieux, Antoine Bonneville qui n'oublie pas de souligner qu'il a reçu aussi pour sa candidature, le soutien, l'investiture du Mouvement Radical, Social et Libéral. En 2014,  le Parti Radical mais aussi le MoDem, l'UDI et le Nouveau Centre avaient fait alliance avec Gil Avérous.

Lors du précédent scrutin municipal, Antoine Bonneville était le numéro 3 de la liste conduite par Arnaud Cément " Châteauroux Ensemble " avant de se retrouver en 15e position de la liste "Rassemblement pour servir Châteauroux", née entre les deux tours de la spectaculaire fusion des listes conduites par Mark Bottemine, Régis Tellier et Arnaud Clément.

Après Mylène Wunch pour le Rassemblement National, Antoine Bonneville est le deuxième candidat officiellement déclaré à Châteauroux. L'actuel maire Les Républicains Gil Avérous avait indiqué lui au début de l'année qu'il avait " très envie d'y retourner ! " et qu'il annoncerait ses intentions début 2020. Ce calendrier sera t-il maintenu ? En tout cas, en attendant une décision qui, c'est vrai, ne laisse que peu de place au doute ( là aussi ! ) certains de ses adversaires ont bien l'intention, visiblement, d'occuper le terrain, même si l'investiture désirée se fait attendre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu