Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales dans la Drôme et en Ardèche : dernière ligne droite avant le dépôt des listes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les candidats pour le second tour des municipales ont jusqu'à mardi pour déposer leur liste. C'est la dernière chance pour construire des alliances.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Jérôme Ostermann

Les discussions s'accélèrent entre les listes qui veulent faire alliance au second tour. Les candidats ont jusqu'à mardi pour prendre rendez-vous en préfecture et déposer leur liste. 

S'unir pour battre le maire sortant

C'est le cas à Romans où Thomas Huriez (25%) tente de fédérer avec lui les deux listes de gauche pour opposer un front uni face à la maire sortante, Marie-Hélène Thoraval qui a obtenu plus de 46 % des suffrages à l'issu du premier tour. Thomas Huriez discute toujours avec Isabelle Pagani (11%) et la liste proche de la France Insoumise emmenée par Julie Maurel (17%). Sur le papier, ces trois listes ont recueilli 53 % des suffrages au premier tour. Mais la politique, ce ne sont pas des mathématiques. Même en cas d'alliance, les électeurs de la France Insoumise donneraient-il leur voix à ce jeune patron d'une fabrique de jeans ? Pas certain.   

A Bourg-les-Valence, les discussions se poursuivent également entre les deux listes de gauche. Wilfrid Pailhès (37%) a accepté de renoncer à ces liens avec la République en Marche : plus de soutien du parti présidentiel et plus de candidat sur sa liste. C'était un préalable imposé par Alexandre Pothain (15%) avant toute discussion. Les deux hommes de gauche estiment qu'une fusion de leur deux listes permettrait de battre la maire sortante, Marlène Mourier qui a obtenu plus de 48% au premier tour. 

Même stratégie à Aubenas. La liste divers gauche de Patricia Roux (15%) tente de fédérer EELV (13%) et la liste de la gauche radicale (12%). Les discussions sont toujours en cours. Face à la gauche, le maire sortant Jean-Yves Meyer qui est arrivé en tête (34%) et Roger Kappel (16%) qui a fusionné sa liste avec celle d'Alexandra Cauquil (8,7%), tous les deux de centre droit.  

Les départs et les retours

A Die, ce sera un duel entre le maire sortant Gilbert Trémolet (39%) et  la liste divers gauche d'Isabelle Bizouard (37 %). Philippe Leeuwenberg jette l'éponge. Sa liste avait pourtant obtenu 25 % des suffrages. Philippe Leewenberg a été un des principaux leader de la lutte pour la sauvegarde de la maternité de Die. Il évoque des dissensions au sein de sa liste pendant le confinement. 

A Annonay, ce sera une quadrangulaire. En fait on va rejouer le premier tour sans l'extrême gauche (2,45%).  C'est la liste de Jérôme Dozance (11%) qui crée la surprise en se maintenant. Celui qui mène une liste issue de la société civile et sans appartenance politique explique-t-il avait fait savoir à l'issu du premier tour qu'il se retirait. Changement de programme après le confinement : sa liste sera présente. Jérôme Dozance dit vouloir soutenir l'économie locale après le confinement qui a mis de nombreuses entreprises en difficulté. Outre la liste de Jérôme Dozance, il y aura la liste divers gauche de Simon Plénet, (40%), la liste de droite de Marc-Antoine Quenette (32%) et la liste écologie de Denis Neime (13%). 

A Montélimar, on s'achemine vers une triangulaire puisque la députée LREM Alice Thourot (11%)  ne se présente pas au second tour. Reste donc en lice , la liste de centre droit de Julien Cornillet arrivé largement en tête (34%). La liste divers gauche de Catherine Coutard (25 %) et la liste de centre droit du maire sortant Franck Reynier (24%). La liste d'extrême droite de Raphaël Rosello avec un peu plus de 4 % des suffrages ne peut pas se maintenir.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess