Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Dordogne : une campagne tendue à Saint-Astier

-
Par , France Bleu Périgord
Saint-Astier, France

Deux candidats s'affrontent dans la commune, la maire sortante Elisabeth Marty et le candidat de la gauche Daniel Benoist. Et ce ne sont pas les projets qui ont marqué cette campagne mais plutôt les tensions entre les candidats face à un scrutin qui pourrait être serré.

Deux candidats s'affrontent à Saint-Astier
Deux candidats s'affrontent à Saint-Astier © Radio France - Théo Caubel

C'est une campagne tendue qui se termine à Saint-Astier. Deux candidats s'affrontent pour la mairie. D'un côté, il y a la maire sortante, Elisabeth Marty, pour la liste "Astériennes, Astériens, vivons notre ville" qui a obtenu 47,55 % des voix au premier tour et de l'autre il y a l'opposition municipale menée par Daniel Benoist pour la liste "Avec vous, Saint-Astier autrement" qui a recueilli 41,38 % des voix.

Un scrutin qui pourrait être serré

Tous deux gardent espoir d'être élu dimanche. Elisabeth Marty espère obtenir les quelques voix qui lui manquaient pour être élue au premier tour. Elle compte sur sa gestion de la crise liée au Covid-19 pour faire pencher les électeurs encore hésitants en sa faveur. Daniel Benoist espère lui profiter d'un report des voix des électeurs Michel Queille. Le candidat divers gauche était arrivé troisième au premier tour avec 11 % des suffrages. Même s'il s'est retiré sans donner de consigne de vote, la gauche espère profiter de ce désistement.

Le scrutin s'annonce donc serré alors que les enjeux politiques sont grands. Si la maire sortante l'emporte, ça sera une belle confirmation après sa victoire surprise en 2014. Quant à la gauche, elle espère tenir sa revanche et récupérer le poste perdu.

Une campagne marquée par les tensions

Et face à ces enjeux, les attaques et les invectives se multiplient entre les candidats. Chacun se renvoie la balle de ce climat délétère. "Moi tout va bien, c'est eux qui font ce climat, explique Elisabeth Marty. Ils attaquent sur la forme, jamais sur le fond. Et ce n'est qu'un camouflé du vide sidéral de leur programme." Elle lance néanmoins une pique. "On a des adversaires qui sont revanchards. Ce sont des gens qui maîtrisent l'entre-soi et ce sont des gens qui ne supportent pas la femme en politique. Si j'avais été une femme sachant me taire, on n'en serait pas là", ajoute-t-elle.

Du côté de l’opposition à la maire sortante, on récuse ces propos. "C'est sa stratégie habituelle. Dès qu'elle se sent un peu en défaut, elle joue les victimes. Il y a eu 6 démissions de conseillers et conseillères dans son équipe. Donc avant de nous traiter de misogynes, elle devrait regarder comment elle pratique avec ses conseillers" réagit Daniel Benoist.  

Deux visions de la ville

Au niveau du programme, Elisabeth Marty a modifié le sien suite à la crise du Covid 19. Elle ajoute désormais la promesse de créer une réserve de masque, elle veut relancer une épicerie ambulante, et elle veut construire une base nautique gratuite pour les habitants de la commune. Son souhait de créer un deuxième lieu d'offre de santé dans la commune, de baisser les impôts sur le foncier ou d'améliorer l'attractivité du centre-ville sont toujours parmi ses propositions.

Daniel Benoist souhaite lui faire de son mandat s'il est élu celui de la démocratie participative. Il promet davantage de concertations avec les habitants, une approche plus sociale et écologique, une gestion plus rigoureuse et un esprit plus tournée vers la communauté d'agglomération. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu