Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDÉO - Municipales : Edouard Philippe candidat dans sa ville du Havre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Normandie (Calvados - Orne)
Le Havre, France

Edouard Philippe est candidat tête de liste aux élections municipales dans sa ville du Havre. Le Premier ministre l'annonce ce vendredi sur France Bleu Normandie. Il précise cependant qu'il restera à Matignon le temps de finir sa mission.

 : Edouard Philippe annonce qu'il est candidat aux élections municipales au Havre
: Edouard Philippe annonce qu'il est candidat aux élections municipales au Havre © Radio France - Éric Turpin

Edouard Philippe est candidat aux élections municipales au Havre. Et il se lance dans la bataille en tête de liste. Le Premier ministre l'a annoncé ce vendredi matin sur France Bleu Normandie et dans les colonnes de Paris-Normandie, à quelques heures du lancement de la campagne de La République en Marche dans la ville normande. 

A la question "Etes-vous candidat ?". Le Premier ministre répond sans détour :"Oui. C'est une décision importante donc elle a été longuement mûrie mais j'ai décidé d’être candidat au Havre parce que je pense que c'est l'élection qui fait la démocratie." 

En cas de victoire aux municipales au Havre, quittera-t-il Matignon ? "Je ne fais pas partie des gens qui pensent que les résultats sont acquis d'avance donc il faut d'abord présenter un projet et que les Havrais me fassent confiance. J'ai été maire du Havre avant de devenir Premier ministre et mon ambition c'est de redevenir maire du Havre. J'ai une mission qui m'a été confiée par le président et je ne pourrai redevenir maire que quand cette mission sera achevée."

Je resterai à Matignon le temps de finir ma mission

La mairie du Havre  est-elle une porte de sortie alors que la réforme des retraites suscite toujours des tensions ? "Se présenter aux élections, ce n'est pas de la politique à l'ancienne. En mars 2020, si les Havrais me font confiance et si le président de la République me demande de rester à Matignon, je resterai à Matignon le temps de finir ma mission. Mais je veux devenir maire du Havre et continuer à transformer la ville." 

La ville du Havre a été fortement marquée par la mobilisation des opposants à la réforme des retraites, en particulier sur le port mais, pour Edouard Philippe, "Ce qui intéresse au moins autant les Havrais c'est ce qui va se passe dans les six années qui viennent. Je ferai cette campagne en parlant du Havre, en parlant des Havraises et des Havrais. Nationaliser le scrutin, ça n'est pas mon objectif, mon ambition." Si Edouard Philippe et sa liste l'emportent en mars, le Premier ministre prévoit que l'actuel maire, Jean-Baptiste Gastinne, prenne les rennes de la ville, "il fait le job". Mais Edouard Philippe semble décidé à revenir rapidement à plein temps dans la ville portuaire. "Etre Premier ministre c'est un honneur, une responsabilité et c'est un moment qui a vocation à s'achever. Je ne sais pas quand il s'achèvera. Un jour, cette mission s'arrêtera. L'ambition de ma vie politique c'est de devenir maire du Havre."

On savait que sa décision n'allait plus tarder puisque le Premier ministre participe à une réunion publique ce vendredi soir à 19 heures avec le maire sortant LR du Havre, Jean-Baptiste Gastinne, la députée Agir Agnès Firmin-Le Bodo et la sénatrice LR Agnès Canayer. 

Très attaché à sa ville

Édouard Philippe est toujours resté très attaché à la ville du Havre dont il a été le maire de 2010 à 2017 avant d'être nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il est actuellement l'un des 41 conseillers municipaux du Havre.  Et il vient régulièrement passer du temps en famille dans sa ville.  Il y était encore le week end dernier. 

« On n'est jamais candidat ailleurs qu'à l'endroit qu'on a dans ses tripes et moi, mes tripes, elles ont un goût d'eau salée. Si un jour, je devais être candidat aux municipales, je ne vois pas où cela pourrait être ailleurs qu'au Havre », avait déclaré Édouard Philippe le 8 septembre dernier. A l'époque, son nom circulait pour la ville de Paris. Il avait écarté cette hypothèse. 

« Il y a déjà un excellent candidat LREM investi à Paris, il s’appelle Benjamin Griveaux » avait indiqué le Premier ministre devant les militants, ajoutant que sa candidature dans la capitale n’aurait « aucun sens ». 

C'est le 24 octobre 2010 qu'Edouard Philippe s'est assis pour la première fois dans le fauteuil de maire du Havre, six jours après la démission d'Antoine Rufenacht qui l'avait choisi comme dauphin pour lui succéder. 

Une succession en douceur qui a laissé du temps au temps. La greffe a pris entre les Havrais et Edouard Philippe tant et si bien que le maire sortant a été élu dès le premier tour des municipales de 2014 avec 52% des voix. 

Une campagne plus rude qu'en 2014

La bataille sera sans doute plus rude cette fois dans cet ancien bastion communiste, après les "gilets jaunes" et alors que débute le débat sur la réforme des retraites à l’Assemblée nationale.

Edouard Philippe aura sur sa route la liste menée par le député PCF Jean-Paul Lecoq. Autre adversaire, le conseiller municipal Europe Ecologie Les Verts, Alexis Deck, qui mènera une liste avec le PS. Les autres listes annoncées sont celles de Frédéric Groussard du Rassemblement National , Béatrice Canel Depitre pour le parti animaliste  ainsi que la liste Vivre Le Havre qui n'a pas encore choisi son numéro un.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu