Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Elections municipales en Alsace : "On part en campagne"

Municipales en Alsace : Roland Ries, l'heure du bilan à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

On part en campagne, épisode 11. À Strasbourg, Roland Ries rendra son tablier en mars prochain. France Bleu Alsace dresse le bilan de quinze années passées à la tête de la mairie.

Roland Ries à Strasbourg, le 2 septembre 2019
Roland Ries à Strasbourg, le 2 septembre 2019 © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Il fut maire de Strasbourg de 1997 à 2000, en remplacement de Catherine Trautmann, partie au gouvernement. Il a ensuite été élu au même poste à deux reprises, en 2008 et en 2014. Mais en 2020, et à tout juste 75 ans, Roland Ries ne sera pas candidat à sa propre succession. Il est l'invité de France Bleu Alsace entre 7h45 et 8h25, lundi 27 janvier. L'occasion de dresser un bilan de son action à la tête de la plus grosse ville alsacienne.

Tram, vélo et piétonnisation

De Roland Ries, on retiendra les différentes extensions du réseau de tramway strasbourgeois, notamment l'extension très symbolique vers Kehl, en Allemagne, qui facilite la vie de ceux qui ont l'habitude de se balader outre-Rhin. Le réseau de pistes cyclables s'est étendu également, avec plus de 200 kilomètres de pistes supplémentaires dans l'agglomération strasbourgeoise depuis 2008. 

Certaines zones sont devenues complètement piétonnes : c'est le cas du quai des Bateliers depuis 2019. Des places piétonnes ont également remplacé certains parkings, au pied de la cathédrale depuis 2014, ou encore place du Marché au Neudorf depuis 2013.

Réduire la pénétration automobile en ville

Strasbourg veut aujourd'hui montrer l'exemple en matière de lutte contre la pollution, en interdisant progressivement les véhicules les plus polluants à partir du 1er janvier 2021, et tous les véhicules diesel à l'horizon 2025, soit cinq ans avant les autres communes de l'Eurométropole. Roland Ries a déclaré vouloir signer l'arrêté municipal avant la fin de son mandat. Ce dossier délicat sera dans les mains de son successeur.

Pour l'instant, aucune mesure locale d'accompagnement financier n'est prévue pour ceux qui devront changer de véhicule. "Nous devons plutôt investir davantage dans les moyens de transports alternatifs : vélo, transports en commun, transport à la demande, autopartage", expliquait Roland Ries sur France Bleu Alsace en octobre dernier

Concernant le Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), projet autoroutier polémique, Roland Ries s'est montré sceptique dans un premier temps, avant de défendre un projet censé désengorger l'A35 qui traverse Strasbourg, et éloigner une partie du trafic routier de la capitale alsacienne.

Plus de logements, mais trop de béton ?

Le mot "bétonnisation" revient souvent dans la bouche des opposants de Roland Ries. Strasbourg a vu se construire plus de 3.000 logements par an en moyenne ces dernières années. On retiendra le développement important du quartier du Port du Rhin, à proximité de l'Allemagne, et plus globalement de l'axe jusqu'à Kehl.

La ville manque-t-elle de verdure ? Outre la densification urbaine, d'autres choix sont parfois critiqués. Fraîchement rénovée, la place du Château, au pied de la cathédrale, est ainsi régulièrement pointée du doigt pour son côté très "minéral". On retiendra en revanche la création du parc du Heyritz, inauguré en 2015.

Attentat et sécurité

"Cela a été les 48 heures les plus longues de ma vie", disait Roland Ries sur France Bleu Alsace en décembre, un an après l'attentat de Strasbourg. Contrôles, fouilles, marché de Noël concentré dans la Grand Ile... Le renforcement des mesures de sécurité, parfois mal vécu par les Strasbourgeois, avait commencé dès 2015, après les attentats de Paris et de Saint-Denis, et a changé le visage de l'événement, qui continue de drainer deux millions de personnes chaque année dans la capitale alsacienne.

Qui soutenir ?

Pour l'instant, motus et bouche cousue. Roland Ries préfère attendre le 10 février et le dernier conseil municipal pour se positionner ou non en faveur d'une liste aux prochaines élections municipales. Trois de ses adjoints ont constitué des listes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu