Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales en Dordogne : le pharmacien Thierry Cipierre candidat à Coulounieix-Chamiers

-
Par , France Bleu Périgord

L'adjoint à la vie associative, aux sports et à la santé de Périgueux Thierry Cipierre sera candidat aux prochaines élections municipales de 2020. Mais ce ne sera pas à Périgueux, mais bien dans la ville où il tient sa pharmacie depuis plus d'une dizaine d'années, Coulounieix-Chamiers.

Thierry Cipierre et sa liste "En Avant"
Thierry Cipierre et sa liste "En Avant" © Radio France - Mickaël Chailloux

Coulounieix-Chamiers, France

Thierry Cipierre a lancé ce mardi 12 novembre depuis sa pharmacie à à Coulounieix-Chamiers sa campagne pour les prochaines municipales. Le nom de sa liste ? "En avant !" Mais l'adjoint au maire de Périgueux se défend de toute appartenance à La République en Marche. "Il n'y a aucune référence. 90% des personnes de ma liste ne sont pas encartées" Lui qui a sa carte à l'UDI ne se défausse pas. "Je suis le seul sur la liste et je ne le mets pas en avant. Il y a deux personnes d'En Marche, des gens de gauche, de droite...c'est le regroupement de personnalités différentes qui ont un but commun : œuvrer pour la ville." Une liste qui devrait être soutenue par la République en Marche.

Redonner de l'attractivité à la ville 

Le pharmacien de l'avenue Charles de Gaulle à à Coulounieix-Chamiers explique vouloir faire bouger la ville. "C'est la 5ème ville du département, mais elle stagne. On a perdu 10% de population, la ville a été endettée...Nous avons envie que ça change, avec une gestion plus rigoureuse et en recréant de l'attractivité" explique-t-il. L'élu de Périgueux explique également ne pas vouloir embaucher de directeur de cabinet, par souci d'économie. L'argent réinvesti devrait permettre d'exonérer de taxe foncière les nouveaux arrivants. Pour les entreprises, Thierry Cipierre veut créer un guichet d'aides aux entreprises qui souhaitent s'installer dans la ville. Il veut lancer, dès son élection, une consultation sur les rythmes scolaires (4 jours ou 4 jours et demi). 

Un combat difficile face à la majorité sortante

Son expérience à Périgueux, que ses opposants pourraient lui reprocher, c'est une force selon Thierry Cipierre. Malgré tout, il se voit plus comme "un outsider". Même si le maire sortant, Jean-Pierre Roussarie ne se représente pas, sa troisième adjointe Mireille Bordes a déjà annoncé la constitution d'une liste, soutenue par le Parti Socialiste. Celle qui a été élue pour la première fois en 1989, se pose en héritière de Michel Dasseux, l'ancien maire (1989-2008) dont elle fut la première adjointe. Sa liste serait composée d'écologistes, d'insoumis et de communistes. Une autre liste serait en train d'être constituée par le directeur de cabinet du maire Roussarie Vincent Belloteau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu