Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales en Gironde : Alex Jeanneteau veut incarner la jeunesse à Bassens

-
Par , France Bleu Gironde
Bassens, France

Âgé de tout juste 30 ans, Alex Jeanneteau se présente pour la première fois à des élections municipales. Il veut faire jouer sa jeunesse face au candidat soutenu par l'actuel maire socialiste de Bassens, qui a été à la tête de la commune pendant 19 ans.

Alex Jeanneteau, candidat "sans étiquette" aux élections municipales à Bassens.
Alex Jeanneteau, candidat "sans étiquette" aux élections municipales à Bassens. © Radio France - Louise Buyens

A tout juste 30 ans et à moins qu'un autre candidat n’apparaisse d'ici le 15 mars, Alex Jeanneteau est la plus jeune tête de liste de la métropole de Bordeaux pour les élections municipales.  Il se présente à Bassens, une commune de presque 8.000 habitants qui a été gérée pendant 19 ans par le socialiste Jean-Pierre Turon. Il a choisi de ne pas se représenter et il a désigné l'un de ses conseillers, Alexandre Rubio, pour assurer la relève. De son côté, Alex Jeanneteau est chef de l'opposition municipale depuis 2014.

Les deux candidats qui briguent la mairie de Bassens sont Alexandre Rubio (à gauche) et Alex Jeanneteau (à droite). - Radio France
Les deux candidats qui briguent la mairie de Bassens sont Alexandre Rubio (à gauche) et Alex Jeanneteau (à droite). © Radio France - Louise Buyens

La jeunesse comme atout

Il est tête de la liste sans étiquette "Bassens, dynamique d'avenir" et il s'agit de sa toute première candidature aux élections municipales mais Alex Jeanneteau est tombé dans la marmite de la politique à l'âge de 17 ans, pendant la présidentielle de 2007 exactement. "J'ai adhéré à l'UMP à l'époque et s'en est suivi un militantisme politique qui dure depuis dix ans", raconte-t-il. Puis est venu le temps de l'engagement local, à Bassens, en 2014 : "Je me suis engagé comme numéro deux de la liste et quand la tête de liste a changé de région, j'ai repris le flambeau.  Pendant six ans, je me suis impliqué dans toutes les commissions, les conseils, la vie associative", détaille le candidat.

Défendre la rive droite

Il met un point d'honneur à défendre la rive droite de Bordeaux, où il a toujours vécu. Installé à Bassens depuis six ans, le Lormontais d'origine enseigne l'économie et la gestion au lycée professionnel Tréjey, là aussi sur la rive droite. D'ailleurs, il lui-même fait un bac technologique, qu'on qualifiait de "filière poubelle", dit-il. 

"_Mauvais bac, image d'une rive droite dégradée, ce sont toutes ces étiquettes qui m'ont donné envie d'être acti_f et j'ai vraiment pris le goût de la rencontre et de l'humain. Quand on veut être maire, la priorité c'est d'aimer les autres. Si vous n'aimez pas prendre le temps de les écouter et de discuter avec eux, vous n'avez pas ce qu'il faut", assure Alex Jeanneteau. 

Le trentenaire va devoir encore travailler d'ici le scrutin de mars prochain s'il veut être élu maire car dans les rues de la commune, il est difficile, pour l'heure, de trouver des habitants qui ont entendu parler du jeune candidat ou de son programme. 

Créer un nouveau centre-ville

S'il est élu maire de Bassens, Alex Jeanneteau sait déjà quel sera le projet phare de son mandat : il souhaite changer de place le centre-ville pour redynamiser la commune. Un projet qu'il espère voir sortir de terre en 2026, juste avant la fin de son hypothétique mandat. 

"On veut concerter les habitants pour changer le centre-ville de place" - Alex Jeanneteau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu