Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales en Gironde : quels enjeux dans la Métropole de Bordeaux ?

-
Par , France Bleu Gironde

Bordeaux focalise toute l'attention depuis quelques semaines mais ce n'est pas la seule ville de la Métropole, où ce second tour des élections municipales sera à suivre de près dimanche. Revue de détail

Quels enjeux dans les villes de la Métropole de Bordeaux ?
Quels enjeux dans les villes de la Métropole de Bordeaux ? © Maxppp - Alexis Sciard

55 communes de Gironde n’ont pas désigné leur maire le 15 mars dernier. Second tour ce dimanche 28 juin dans 471 bureaux de vote (qui fermeront à 20h à Bordeaux et Bègles, et à 19h ou 18h ailleurs). Quels enjeux dans la Métropole ? Bordeaux est au centre de toutes les attentions, mais ce n’est pas la seule ville à regarder de près. 

Il y a d'abord Pessac et St Médard-en-Jalles. Deux bastions de la Gauche, qui ont basculé à droite en 2014. C'était une première en 25 ans à Pessac, fief du président socialiste de la Région Nouvelle Aquitaine Alain Rousset. Et une première en 31 ans à St Médard-en-Jalles après le règne de Serge Lamaison. 

Artigues-près-Bordeaux, passé dans le giron des Juppéistes il y a 6 ans, pourrait, de son côté, dimanche, repasser à gauche, à la faveur d’une triangulaire. Même scénario à Carbon-Blanc, ville du défunt Philippe. Madrelle emblématique patron PS du département durant 25 ans. 

A suivre également Ambarès-et-Lagrave. Ils étaient 8 candidats, le 15 mars. Ils sont encore quatre à batailler pour succéder à Michel Héritié, maire PS depuis 16 ans, qui ne se représente pas. 

A Villenave d’Ornon, il avait manqué 120 voix à Patrick Pujol pour repasser dès le premier tour. Et 23 voix, à Bègles, à Clément Rossignol Puech.  

La participation annoncée, faible, comme le 15 mars, sera à nouveau une des clés du scrutin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu